Partagez | 
 

 Jeux de charme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Jeux de charme   Sam 17 Oct - 14:54

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
La voiture avançait doucement, il venait d’entrer dans l’une de ces nombreuses banlieues de riches où la sécurité était une obsession. Cela n’était pas sans déplaire à Atsuro, il trouvait une certaine beauté à ces lieux où tout était grandiose et parfaitement encadré. Le code avait une grande importance dans ce genre d’endroit. Ici, aucun Kimyōna n’était toléré et chacun partagé les mêmes opinions. Peut-être que tous n’étaient pas aussi loyaux à l’empereur qu’ils ne le montraient, mais peu importait, le PDG avait au cours de sa vie compris que parfois les apparences étaient belles et biens plus importantes que la réalité.

Il s’arrêta devant une magnifique demeure ressemblant vaguement à toutes les autres. Atsuro descendit lorsqu’on lui ouvrit la porte, il n’accorda aucun regard au petit personnel et son chauffeur repartit lentement. Les invités continuaient d’arriver, Yokota entra dans le hall avec assurance, son visage fermé répondant à certains regards qui s’étaient tournés vers lui. Sa femme n’avait pu l’accompagner et il n’appréciait guère ce genre d’événement sans elle à son bras. Il ne devait cependant pas s’impatienter, s’il partait trop vite, Gentarō Hattori risquait de prendre cela pour de l’irrespect et ce n’était pas ce que le PDG comptait obtenir en venant ici.

Cet homme était très respecté dans la société japonaise. Lors de son plus bel âge, il avait été un pilier pour la reconstruction du pays. Sa famille était venue en aide à l’empereur depuis plusieurs générations après le grand cataclysme. Aujourd’hui, il était seul, sa femme morte le laissant sans héritier, Gentarō disposait d’une fortune immense qu’il ne désirait plus gérer. Atsuro connaissait très bien son histoire. Se laissant guider par la musique, il suivit les autres convives jusqu’à la salle de réception, c’était une immense pièce au rez-de-chaussée où la lumière éclairée chaque recoin.

L’endroit était empli d’une douce mélodie, plusieurs invités étaient déjà au fond de la pièce, dansant devant l’orchestre. Yokota resta en retrait, prenant une coupe qui passait devant lui, il trempa légèrement ses lèvres tout en cherchant l’hôte de cette réception des yeux. Il était vers les tables remplies de nourritures de toutes les couleurs, accueillant chacun de ses convives. Le PDG l’observa encore quelques minutes, vraisemblablement la fête ne faisait que commencer et Hattori voulait sûrement en profiter avant de devenir sérieux.

Si Yokota lui était ici ce soir, c’était pour les affaires et nullement pour se divertir. Il savait qu’Hattori avait l’intention d’annoncer à son neveu qu’il envisageait de lui céder son entreprise. Il ne pouvait laisser cela se faire ! Ce gamin d’une vingtaine d’années n’avait jusqu’alors montré aucun sérieux, risquant le renvoie de son école, il n’avait eu son diplôme qu’avec l’aide de ses parents et de son oncle. Le PDG ne pouvait laisser cette entreprise d’extraction de métaux revenir à cet incompétent ! Lui savait déjà comment en faire un très bon investissement pour l’empereur.

Atsuro s’impatientait, évitant rapidement ceux qui souhaitaient l’aborder, il ne vit pas de raison d’attendre plus longtemps. Tant que le neveu n’était pas là, il fallait en profiter.   Le PDG décida de rejoindre Gentarō, il posa son verre encore à moitié plein sur le plateau d’un serveur qui passait. Le partisan avait toujours le visage fermé, il était connu pour être une personne très secrète, mais le temps était contre lui pour ce projet qu’il désirait. Yokota n’eut pas besoin de prononcer un mot pour que sa présence soit remarquée, l’organisateur de cette soirée s’exclama bruyamment :
- C’est un plaisir et honneur de vous recevoir monsieur Yokota. Son regard se détourna du PDG. Ha ! Le voilà enfin ! Il reporta son attention sur lui alors qu’Atsuro se retournait pour vérifier ses craintes. Laissez-moi vous présenter mon neveu, c’est un excellent citoyen, je ne connais pas de personne qui se sente plus concerné par le problème des déviants, mis à part vous.
Le PDG allait répliquer, mais l’hôte était déjà reparti, gratifiant son neveu d’une tape dans l’épaule avant de suivre un serveur pour espérer récupérer une autre boisson. Atsuro ne prêta pas tout de suite attention à ceux qui l’entouraient, il se sentait bien trop humilié. Ses traits étaient toujours aussi rigides, mais intérieurement il n’avait qu’une envie, rattraper ce soit disant serviteur de l’empereur et le forcer à céder son entreprise à une personne compétente. Il arrêta de le fixer, cela ne servirait à rien, bien au contraire, le scandale était sûrement l’une des pires choses pour ces gens. Même après avoir passé de nombreuses années à leurs côtés, Atsuro n’arrivait toujours pas à accepter ces jeux de charme qu’il méprisait.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Mer 21 Oct - 3:32



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota


Depuis quelques temps, elle jouait aux espions pour les Indignés et c’est ainsi qu’elle se retrouvait aux bras d’un jeune Partisan, fils de Huong, dans une maison bondée d’autres Partisans. Cependant cela ne la mettait pas mal à l’aise. Elle côtoyait  ce jeune homme depuis plusieurs semaines pour tenter d’obtenir quelques infos et lui ne se doutait pas le moins du monde que les sentiments qu’il ressentait n’allait que dans un sens. Son but à elle était de récupérer un maximum d’informations sur ses opposants. Que ce soit juste l’obtention des noms des Partisans, bien que beaucoup soient déjà connus, ou des dates de lancements de projets afin que les Indignés puissent mener des actions plus précises.
Elle savait pertinemment qu'en tant que Kimyona, elle pourrait être quasiment exécutée sur place par ces gens qui la haïssaient s'ils en prenait connaissance. Et c'est dans ces moments là qu'elle comprenait qu'avoir un don complètement invisible était une qualité réellement indispensable.

-Je m’absente cinq minutes. Souffla-t-elle à l’oreille de son compagnon.

Il acquiesça  en lui souriant tandis qu’elle se dirigeait vers la salle de bains, le bruit de ses talons aiguilles raisonnant dans la salle. Une fois seule, elle ferma les yeux et se détendit quelque peu. Puis elle se plaça devant le miroir qui lui affirma qu’elle était très jolie et qu’un peu de rouge à lèvre prune irait très bien avec la couleur violet sombre de sa robe. Elle n’était pas habitué à ce type de technologie qui n’était pas présente où elle vivait. Elle réajusta sa robe et sa coiffure avant de sortir et de retourner parmi les nombreux invités. Voyant Asuko en train de discuter avec un autre homme quelque peu a l'écart, elle se fraya un chemin de sa démarche gracieuse et les rejoignit. Elle glissa alors doucement sa main dans celle du jeune homme comme le ferait une femme amoureuse.

- Tiens Kayna ! Je te présente Mr.Yokota, un ami de mon père. Voici Kayna, ma petite amie.

Kayna sourit aimablement en faisant un léger signe de tête à l’inconnu. Elle comprit rapidement a la tête de du fameux Yokota que par ''ami'', Asuko désignait une personne dont il aimerait beaucoup avoir les faveurs mais que lui s'en contre fichait royalement. Kayna connaissait très bien le nom de Yokota. Grand PDG, il était a l'origine de la majorité des démarches anti-Kimyona et notamment, il supportait a la fois la BS et le centre de recherche qui expérimentait sur les Kimyonas enfermé. Il était l'un des ennemis principaux des Indignés comme des Insurgés.
L'homme semblait s'ennuyer ferme parmi tous ces gens qui tentaient inutilement se s'attirer ses faveurs et il serait sûrement difficile de lancer une discussion avec lui alors qu'il semblait d'une humeur plus que maussade.

- Asuko peux tu aller me chercher un verre s'il te plait ? Et peut être un pour monsieur Yokota ?
demanda t-elle en se tournant vers l'intéressé.


Ravi de rendre service a la fois a celle qu'il aimait et a un ''ami'', Asuko partit dans la foule. Kayna se tourna vers le PDG, sa chevelure rousse laissée libre ondulait à chacun de ses mouvements,  et tenta d'engager une discussion.

- Il semblerait que cette soirée ne soit pas réellement a votre goût. Un peu trop d' ''amis'' et fils d' ''amis'' ? demanda t-elle en insistant bien sur les termes ''amis'' pour faire comprendre son sous entendu.

Elle savait qu'elle était très directe, voir un peu trop. Mais elle même n'aimait pas qu'on lui parle en passant par quatre chemin pour expliquer quelque chose de simple, surtout quand elle n'aimait pas d'une humeur des plus agréable. Elle espérait qu'il en serait de même pour l'homme en face d'elle...






Dernière édition par Kayna Assan le Sam 9 Avr - 0:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Dim 25 Oct - 2:03

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
Le regard glacial d'Atsuro sembla dissuader la plupart des invités de lui adresser la parole, tous, sauf le neveu. Affichant un sourire charmeur, il semblait apprécier cette rencontre et il s'empressa de vouloir parler politique avec l'un des plus fidèles membres du parti. Le gamin se lança dans un discours digne de la propagande populaire que diffuser les spots publicitaires du gouvernement, s'en était ridiculement ennuyeux pour le PDG qui ne voyait devant lui qu'un citoyen parmi tant d'autres. Il n'avait rien de particulier, son charisme se limitait à son apparence et sa bonne naissance. Et puis il l'agaçait ! Tout comme son oncle, il monopolisait la parole et ne s'arrêta que lorsqu'une jeune femme à la chevelure de feu arriva furtivement pour se coller à lui.

Cette inconnue était bien plus intéressante aux yeux d'Atsuro que ne l'était son rival. Pas qu'il ne soit frivole, il avait toujours respecté son serment de fidélité, mais cette créature ne passait pas inaperçue dans cette foule de japonais fiers de leur appartenance à cette patrie. De plus, sa présence marqua une pause même si le gamin ne la présenta pas convenablement. Il fut surpris que la belle congédie le gosse de riche pour un simple verre qu'il accepta d'un hochement de la tête. C'était étrange, mais il n'avait pas le choix, l'hôte n'était pas encore disposé à parler affaire, on entendait son rire gras s'élevait au dessus de la musique. Alors autant rester en charmante compagnie et s'assurer que le neveu ne remporte rien ce soir.

Il restait silencieux, mais la demoiselle réclama une conversation. Ses propos suscitèrent un soulèvement des sourcils d'Atsuro. Kayna n'était pas de ce milieu, ce n'était pas tant sa franchise qui l'avait trompé, mais son sous-entendu n'était pas celui d'un riche partisan. Pour des gens comme eux, ils n'étaient jamais assez nombreux, même pour Atsuro. D'un coup une idée peu avouable lui traversa l'esprit, cette charmante jeune femme l'était peut-être un peu trop pour être vraie, il était sûr qu'elle n'était pas ce qu'elle semblait être. Yokota savait reconnaître les signes d'une tromperie, puisque le "petite-ami" n'était pas encore revenu, il en profita pour être franc à son tour :

-Et vous ? Êtes-vous bien sûr d'être à votre place ici ? Monsieur Hattori n'appréciera sûrement pas de voir une fille de votre genre au bras de son seul neveu. Vous feriez mieux de partir tout de suite avant qu'un malheureux accident ne se produise.
Son regard toujours aussi inexpressif était plongé dans celui de la créature exotique, peut-être n'était-elle pas exactement ce qu'il imaginait, mais lorsque le neveu revient avec les boissons, il ne vit pas cette lueur qu'ont les âmes amoureuses. Même lui connaissait ce sentiment lorsque notre moitié se rapproche de nous, cette Kayna n'avait aucun sentiment pour le neveu, alors que faisait-elle là. Yokota prit le champagne et humidifia légèrement ses lèvres avec, il ne buvait jamais réellement, avant de s'adresser à ce rival :

-J'espère que nous pourrons travailler ensemble à l'avenir, l'empereur a besoin que tous ses fidèles soient prêts à faire ce qu'il y a de mieux pour le pays. Vous n'êtes pas sans savoir que nous avons de grands projets pour l'avenir du pays et votre famille a toujours été d'une grande aide. Enfin on lui laissait la parole ! Je ne remets pas votre foi en l'empereur, mais êtes vous bien sûr d'être prêt à dire au revoir aux plaisirs de l'âge insouciant pour devenir un membre respectable de notre société ?
Son regard c'était perdu sur Kayna lorsqu'il prononça ces dernieres paroles. Personne ne faisait attention au petit groupe, chacun bien trop occupé à parler de lui-même. Atsuro prit une petite gorgée du précieux nectar avant de toiser le neveu, il voulait savoir s'il était aussi impétueux que son dossier le laisser suggérer.

   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Dim 8 Nov - 10:03



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota


Kayna n'était pas totalement habituée à ce milieu où chacun recherchait son propre compte et n'hésitait pas à rabaisser sans cesse les autres. Par contre elle s'était habituée au fait que les gens la rejette. Elle était qu'une simple serveuse et malgré ses efforts elle n'arrivait pas a totalement le cacher et à se faire passer pour une riche dame aux manières d'aristocrate. Elle se trouvait dans un milieu très fermé qui acceptait difficilement les nouveaux riches et encore plus difficilement ceux d'une classe sociale plus basse qui arrivaient comme elle par relations intimes. Cependant Kayna ne comptait pas se laisser faire par ces personnes qui ne cessaient de la rabaisser. Elle avait de nombreuses possibilités et surtout, elle n'avait rien a perdre. De plus, elle avait l’avantage d’attirer l’attention, ne serait-ce que par son physique qui montrait à quel point elle n’était pas d’ici et elle savait en tirer parti. Elle s’était vouée à al défense des Kimyonas et avait rejoint les Indignés pour cela. Cependant on ne pouvait nier que le pouvoir l’attirer, et dans ce monde, le pouvoir on l’obtenait par l’argent. En se trouvant une place parmi tous ces convives, elle ne s’assurait pas seulement d’obtenir des informations mais aussi elle s’offrait le plaisir de toucher au pouvoir. Elle ne montra aucune expression de surprise lorsque l’homme en face d’elle lui adressa la parole d’un ton aussi froid car elle était tout simplement incapable de montrer de la surprise et surtout car sa pique ne la perturba pas le moins du moins et sa réponse fut instinctive et directe.

-Je suis tout à fait à ma place ici, car notre place est celle que l’on se choisit et qu’on se forge Mr Yokota. Et sachez que les malheureux incidents peuvent arriver à tout le monde. Il se trouve que j’ai beaucoup d’influence sur Asuko, qui lui même en a beaucoup sur son oncle. A vous de voir si je m’en servirai en votre faveur ou non.

Kayna n’avait pas réellement apprécier la remarque du PDG, cependant elle ne voulait pas forcément en faire son ennemi. Elle n’avait aucun a priori envers quiconque et elle savait qu’ici chacun voulait affirmer sa place n’hésitant pas à menacer les autres. Cependant, l’homme en face d’elle pouvait être un allié très important et elle ne serait pas contre de se rapprocher de lui pour profiter de son influence. Elle pensait que ce qu’il cherchait ici était lié en quelque sorte à Asuko par le lien qu’il entretenait avec son oncle, peut-être même dû à la raison pour laquelle ils étaient tous là ce soir : l’entreprise de Hattori.

Cependant, Asuko perçut bien le regard que Yokota jeta à Kayna lorsqu’il parla des “plaisirs de l’âge insouciant”. Ici beaucoup devait savoir qu’Asuko était un grand amateur des soirées arrosées et avait tendance à ramener une fille différente à chaque fois. Kayna le sentit se raidir à cette remarque. Il ne devait pas avoir l’habitude qu’on lui dise de pareils sous-entendus et ne semblait pas les apprécier. Kayna savait qu’il pouvait s’énerver facilement juste pour quelques mots mal placés et ce n’était certainement pas le moment et le lieu pour le faire. Si Asuko perdait l’estime de tous les convives ce soir, elle était sûre de perdre la moindre chance de s’insérer dans ce milieu social et d’obtenir les informations qui lui étaient nécessaires. Alors avant qu’il ne puisse répondre, elle prit la parole à sa place :

- Oh ! Mais je suis tout à fait sûre qu’Asuko sache faire la part des choses. Il est capable de prendre ses responsabilités en temps voulu.


Elle posa la main dans le bas de son dos et sentit qu’à ce contact, il se détendit quelque peu, elle sourit et porta son verre à ses lèvres.

- Si mon oncle me juge capable d’assumer ce rôle, alors je le ferais.

Son ton était sûr, comme toujours et Kayna sentait qu’il éprouvait une certaine amertume envers Mr Yokota qui avait sûrement dû le percevoir. Cela ne promettait guère une suite très jovial et la jeune femme appréhendait quelque peu la suite des événements.







Dernière édition par Kayna Assan le Sam 9 Avr - 0:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Mer 18 Nov - 1:52

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
L’espace d’un instant, il avait été déstabilisé par les paroles de Kayna qui ne lui semblait plus être tellement une étrangère. Peut-être n’était-elle pas née dans la bonne famille, mais ce n’était pas la pauvre chose perdue qu’Atsuro s’était imaginée. Lui-même avait dû se battre pour obtenir la place qu’il occupait aujourd’hui, c’était grâce à sa réussite que son nom était respecté et qu’il était à la tête d’une des plus grandes entreprises du pays.

Il eut soudain l’impression que toutes ses années passées aux côtes de ces aristocrates l’avaient rendu quelque peu comme eux. Le neveu aussi le surpris, mais cette fois-ci, il ne laissa rien transparaître, la présence de la demoiselle de feu ne devait pas être étrangère à ces propos calmes. C'était peut-être fou d'imaginer quelle pouvait être un atout pour lui, cette soirée risquée d'être bien plus intéressante qu'il ne l'avait cru. Son visage était cependant toujours inexpressif lorsqu'il lui répondit :
-Je n'en doutais pas, je suis persuadé que vous êtes prêt à rentrer dans la cour des grands. Je ne souhaite que le meilleur pour notre pays, et votre famille a toujours été l'un des plus grands soutiens du Japon et j'espère qu'à l'avenir, elle sera toujours un élément essentiel sur lequel l'empereur peux compter.
L'intérêt de Yokota se reporta sur la demoiselle qui accompagnée le neveu, il n'avait plus envie de se montrer aussi méfiant envers elle, après tout, ne lui avait-elle pas proposé son aide. Il avait bien l'intention ce soir de voir jusqu'où cela le mènerait. La fête commençait et à battre son plein, la plupart des invités étaient arrivés. Les musiques s’enchaînaient, Atsuro essaya d'afficher sur ses lèvres un léger sourire même s'il n'était pas réel, à cause de cette soirée trop mondaine et l'absence de sa femme. Puis, il demanda à Asuko :
-Comment vous êtes-vous rencontré ?
Son sourire adressé à Kayna, il voulait se rattraper auprès d'elle, les amourettes du neveu ne l’intéressaient guère, c’était en apprendre un peu plus sur la demoiselle qu’il souhaitait. Ces derniers temps, il avait peut-être pour habitude de se lier à des hommes et des femmes de pouvoir, mais dans cette circonstance et après les paroles de la jeune femme, il avait envie de faire confiance à son instinct et de ne pas se limiter aux personnes avec lesquelles il avait pour habitude de faire affaire.

Après tout, il s'agissait ici plus d'une histoire de famille que d'une histoire d'argent, c’était avec les sentiments qu’il pourrait mener à bien son projet et non pas avec la peur ou le pouvoir. Cependant comme à chaque fois, il ne pouvait faire confiance à une personne tant il ne la connaissait pas un minimum pour être capable de prévoir ses réactions. Il ajouta alors :
-Que faites-vous dans la vie mademoiselle … ? Avez-vous votre carte de membre du Parti ? Excusez-moi si je peux paraître impoli, mais je m'interroge sur votre relation avec Asuko, j'ai du mal à croire qu'il ait pu courtiser une si belle créature que vous.
Peut-être que certaines de ces paroles n'étaient que compliments mielleux pour se faire pardonner de son allusion quelque peu déplacée, en tout cas, cette attention envers Kayna n’était pas malveillante. Il souhaitait simplement la connaître sans pour autant chercher un quelconque incident dans son passé, là n'était pas le propos. Ce soir, il était là pour obtenir une entreprise et il était bien décidé à utiliser toutes les ressources qu'il avait à sa disposition.

Une nouvelle musique enivra les lieux, tous les invités s'amusaient, dansaient ou riaient, alors pourquoi ne pouvait-il pas en faire de même. Après tout l'oncle n'allait pas se décider dans l'instant à faire sa déclaration et tant que le neveu serait là, il ne pourrait pas discuter réellement avec Kayna pour s'assurer de son soutien. Son léger sourire faux réapparut et il tendit sa main devant lui, paume vers le haut, pour inviter la demoiselle à danser.
-Puis-je vous l’emprunter pour cette danse ? Je suis venu seul et profiter de cette soirée aux bras de votre charmante cavalière me ravira. Tournant son regard vers Kayna. Si vous me le permettez.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Dim 6 Déc - 8:55



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota


Elle avait compris au changement d’attitude de son interlocuteur qu’elle avait fait mouche. Il n'était pas la pour prendre simplement plaisir en discutant, un verre de champagne a la main. Il était venu dans un but bien précis et Kayna pouvait en effet l’y aider bien qu’elle ne sache pas exactement en quoi.
La jeune femme se plaisait beaucoup dans ce rôle, elle avait l’impression que ces choix pouvaient avoir un réel impact. Qu’elle avait enfin une maîtrise sur sa vie. Cette sensation de pouvoir, bien que faible lui procurait un certain plaisir et elle se laisserait bien attirer par une quelconque proposition qui lui permettrait d’avoir encore plus de pouvoir sur sa vie mais aussi sur celle des autres.

-Un ami en commun nous a permis de se rencontrer et ça a été comme un coup de foudre pour nous deux.

Kayna ne trouva rien a redire a cela. C’était juste la stricte vérité, une connaissance a elle lui avait permis d’entrer dans une soirée où se trouvait Asuko et de nombreux autres fils de Partisans. Elle avait alors très vite compris qu’Asuko serait facilement manipulable, c’était le genre d’homme qui voulait tout diriger alors qu’il
n’en avait ni l’intelligence ni la maturité. Alors il suffisait de s’aplatir lui donner l’impression que chacun de ses choix étaient formidables en d’autre mots, le caresser dans le sens du poil et il vous appréciait beaucoup. Ajouter a cela un physique plus qu’agréable et vous l’aviez dans la poche.

Le brusque retour d’intérêt sur elle la perturba quelque peu. Pour beaucoup ici elle n’était qu'une fille parmi d’autres que pouvait ramener Asuko. Mais elle ne montra rien et c’est en souriant qu’elle répondit instinctivement :

- Je m’élève toujours plus haut car c’est par des efforts incessants que l’on peut arriver à se démarquer et montrer sa véritable valeur.

Asuko la regarda quelque peu surpris. Il avait pris l’habitude d’une fille silencieuse qui restait sagement a ses côtés et il n’avait pour ainsi dire jamais imaginé ce types de paroles sortir de la bouche de sa compagne. Kayna savait très bien que ça ne lui plaisait pas plus que ça qu’elle prenne ainsi les rennes alors qu’il voulait tout contrôler. Mais ce soir elle n’en avait plus rien a faire, elle voulait qu’Asturo la remarque, il lui serait bien plus utile que ce stupide compagnon.

-J’ai fais la demande pour l’avoir et elle ne devrait pas tarder, il  n’y a rien qui puisse en repousser l’obtention.

Cela n’était pas un mensonge, elle avait réellement fait la demande pour obtenir la carte des Partisans car elle se disait qu’ainsi elle aurait accès plus facilement a certaines informations. De plus personne ne savait qu’elle était une Kimyona et elle n’avait jamais été remarquée par la Brigade Spéciale. Elle avait toujours réussi à être discrète dans ses missions d’espionnage.
Elle aurait bien aimé déjà l’avoir là pour la montrer afin de prendre plus ses marques dans ce milieu.
Lorsqu’il lui proposa d’aller danser elle sourit ‘’Avec plaisir’’ en s’assurant tout de même qu’Asuko avait donné son approbation. Elle ne voulait pas non plus complètement le frustrer sinon il ne serait de plus d’aucune utilité ni pour ni pour Mr Yokota.

Ils se dirigèrent parmi les autre convives qui dansaient, abandonnant le neveu. Kayna n’était pas une grande danseuse mais sa grâce et sa capacité naturelle a suivre le rythme suffisait amplement pour ce genre de fête. Elle suivait les pas du PDG qui menait très bien cette danse.

- Il est peut être temps de parler de ce pour quoi vous êtes venu, a moins que vous ne préfériez continuer ces petits badinages. Murmura t-elle assez fort pour ce faire entendre au dessus de la musique mais de façon a ce que personne d’autre ne l’entende.








Dernière édition par Kayna Assan le Sam 9 Avr - 0:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Sam 19 Déc - 7:48

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
Il tenait ferment la main de la jeune rousse en l'entraînant devant l'orchestre pour se mêler à la foule. Toute son attention sur sa cavalière, il la détaillait alors qu'ils commençaient à danser au rythme de la musique. De nombreux regards se tournaient vers eux à leur passage, ce couple improbable devait enflammer l'imaginaire de nombreux aristocrates. Atsuro aimait être le centre de l'attention, mais pour les bonnes raisons, cette situation le gêner un peu. Il resta silencieux, en jetant de discrets regards sombres vers ceux qui étaient trop insistants. Jusqu'à ce que la demoiselle prenne les initiatives.

Le PDG hésita avant de lui dévoiler ses intentions, celle de l'empereur. Peu de personnes étaient au courant de ce projet de constructions, rien ne servait d'en faire un débat, c'était simplement une nécessité pour le pays. D'où ils étaient, ils pouvaient voir par moment le neveu et celui d'après l'oncle. Ils étaient les seuls à avoir les ressources nécessaires au Japon, mais étaient-ils suffisamment fidèles à l'empereur pour les lui offrir. Il n'en savait absolument rien et Atsuro détestait l'imprévu. Il lui fallait avoir une emprise sur la situation, pour une fois, il ne choisit pas la prudence et il se confia à l'étrangère :
-Vous avez raison, il est temps. J’ai besoin de vous pour convaincre votre compagnon de refuser l’héritage de son oncle. Il doit accepter que l’empereur en prenne possession.
Il se servait peut-être de Kayna pour arriver à ses fins, mais il ne lui faisait pas pour autant confiance. Il en connaissait bien trop peu sur elle pour cela. Ainsi, il mesurait ses paroles, ni elle, ni la famille Hattori ne devait connaître les intentions de l’empereur. Les nobles étaient bien trop bavards, les ragots étaient la seule chose qui leur permettait de ne pas s’ennuyer. La musique accélérait et Yokota suivait son rythme, ses gestes étaient assurés, il avait appris à danser de nombreuses années auparavant pour son mariage. Il avait depuis eu de nombreuses occasions pour parfaire ses mouvements plus techniques que gracieux.

Rapprochant un peu plus Kayna de lui, sans pour autant se montrer offensant ou désireux, le PDG savait qu’elle aurait besoin de plus d’informations s’il voulait qu’elle l’aide convenablement. Ils attiraient l’attention sur eux au centre de cette piste de danse, mais la musique enveloppait toutes les discussions les rendant imperceptibles. Il fallait cependant faire vite, ils n’avaient qu’une seule danse pour s’accorder. Yokota lui murmura :
-PLeur famille est depuis toujours au service de l’empereur, mais ce qui est prévu requiert un contrôle total de leur entreprise. Il marqua une pause. Gentaro risque de ne pas apprécier. S’il est prêt à léguer son héritage à son neveu incompétent, c’est qu’il tient plus que tout que cela reste une affaire familiale.
Le vieil oncle était toujours occupé à parler à ses convives, mais il commençait à être mûr. Son rire éclatait dans toute la pièce, c’était le seul bruit qui arrivait à percer le voile de la musique. Son neveu quant à lui était plutôt bien entouré, mais il gardait toujours son regard sur le couple qui dansait, il ne devait pas avoir l’habitude de partager ses jouets. Le PDG avait l’intention de lui apprendre ce soir et Kayna pourrait sûrement l’aider à comprendre que ses responsabilités ne consistaient pas qu’en dilapidant l’argent familial, croyant qu’il suffit de quelques bons investissements pour se refaire.

Il ne prenait pas la demoiselle pour une idiote, mais elle n’était à ses yeux qu’une étrangère de ce monde. C’est pourquoi il voulut lui préciser ce qu’il attendait précisément d’elle. Ainsi, il ajouta :
-Ce que nous avons besoin, c’est qu’il comprenne que sa famille ne sera que plus respectée s’il accepte de laisser l’empereur disposait de ses ressources matérielles. Les récompenses qui l’attendent sont imperceptibles et bien plus glorieuses. Me suis-je bien fait comprendre ?
Ces dernières paroles avaient été plus sévères que tout le reste de son explication. Il voulait simplement être sûr qu’elle avait compris, tout cela n’était que des paroles élogieuses, la famille Hattori avait toujours eu besoin de beaucoup de reconnaissance et Atsuro était persuadé que cela fonctionnerait. Il fallait simplement que Kayna arrive à leur faire comprendre que tout ne se mesurait pas aux possessions éphémères. S’il en avait simplement tenu de lui, il leur aurait arraché leur bien, ce que l’empereur voulait, il n’avait qu’à le prendre. Devoir ainsi réclamer ce qui revenait de droit au Japon insupporter au plus au moins Yokota, mais avec les années, il avait su afficher un visage infaillible qui ne le quitter qu’en de rares occasions.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Lun 8 Fév - 4:53



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota


Kayna appréciait se déplacer au rythme de la musique avec les nombreuses paires d’yeux qui les fixaient. Elle aimait beaucoup être au centre de l’attention, elle ne pouvait le nier mais dans de telles circonstances elle savait qu’il valait mieux rester quelque peu discret. La jeune femme n’avait en aucun cas perdu son objectif de vue. Elle savait parfaitement ce qu’elle devait faire : elle n’était pas là pour s’amuser mais bien pour récolter des informations indispensables pour les Indignés. Il est vrai qu’il est très rare qu’elle arrive à découvrir quoi que ce soit de vraiment utile mais c’était bien là l’une ces nombreuses contraintes d’être espion. En effet ce statut ne prodiguait pas les mêmes avantages que les Scientifiques ou les Gardiens. Jamais un espion ne serait vu comme un héros. L’espion c’est la classe à part pour qui on a jamais réellement confiance, l’espion c’est celui qui semble pouvoir retourner sa veste à tout moment alors on garde un œil sur lui et au moindre doute on le tue. Elle le savait parfaitement mais ce rôle lui convenait, elle n’avait pas besoin d’amis ou autres choses du genre, le principal pour elle était de se rendre utile aux Kimyonas et de détruire la vie de ces sales chiens de Partisans.
Il n’y avait aucun doute quant à son choix d’aider ou non l’homme qui la faisait danser d’un pas preste et sûr. Elle n’aimait pas aider ces ennemis, surtout ceux de ce rang là, mais parfois il n’y avait pas d’autre choix. Elle ne pouvait pas faire de ce PDG son ennemi, elle devait s’attirer sa bienveillance, même si elle savait parfaitement que ça ne serait pas suffisant pour obtenir sa confiance. De toute façon, peu importait son choix, elle savait qu’il finirait par avoir ce qu’il veut. Il faisait partis de ses hommes qui savaient se donner les moyens d’obtenir ce qu’il voulait peu importe ce que cela impliquait. Et cela était d’autant plus facilité qu’il était bien aidé par sa proximité avec l’Empereur.

- Si c’est rendre service à l’Empereur que vous me demandais, il n’y a aucune contestation possible de ma part, même si ma curiosité naturelle voudrait que j’en sache un peu plus. J’appuierez vos paroles n’ayez aucune crainte.

Alors que la musique changeait progressivement vers une autre chanson, elle quitta les bras de son partenaire de danse pour quitter la foule d’un pas assuré et rempli de grâce. Elle n’en saurait pas plus du PDG pour le moment, elle ne pourrait obtenir des informations sans paraitre contraignante ou pire suspicieuse. Cependant en abordant la question avec Asuko, ce dernier pourrait plus facilement aborder le sujet auprès de Monsieur Yokota sans qu’elle-même paraisse interférer dans la mission du PDG.  Celui-ci lui avait d’ailleurs fournit la piste parfaite pour faire plier Asuko, lui faire croire que cela lui apporterait plus de gloire que de garder l’héritage pour lui. Kayna commençait un bien cerner le personnage et cela ne serait pas difficile de lui faire admettre cela, par contre elle n’avait aucune idée de comment réagirait l’actuel  propriétaire si son neveu refusait l’héritage…
Elle rejoignit le jeune homme et se fit une place à ses côtés sans se préoccuper de la discussion qu’il tenait avec les nombreuses personnes autour de lui. Certains la suivirent des yeux d’un regard intéressé tandis que d’autre les levaient au ciel exaspéré par cette énième conquête.

- Monsieur Yokota voudrait te toucher deux mots en privé. Je lui ai parlé de toi et de ta volonté de servir plus que tout l’Empereur. Il a une proposition très intéressante qui pourrait t’attirer la bienveillance de l’Empereur et bien plus encore. A ta place je ne la refuserai pas.

Elle lui avait susurré cela à l’oreille d’une telle façon que personne d’autre n’avait pu l’entendre. Elle avait vu un sourire s’afficher sur ses lèvres lorsqu’il avait appris qu’elle avait vanté ses qualités auprès du PDG, mais celui-ci s’était d’autant plus marqué à l’idée que l’Empereur pourrait le considérer autrement qu’un jeune fils de riche.
Il chassa tous les convives autour de lui tandis que le soudain centre de ses intérêts s’avançait vers eux. Kayna se resservit une coupe de champagne, à l’écoute, prête à soutenir Monsieur Yokota dans ses propos. Il ne restait plus qu’à bien choisir ses mots et le jeune homme serait sous son contrôle.








Dernière édition par Kayna Assan le Sam 9 Avr - 0:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Jeu 25 Fév - 8:01

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
Il la laissa rejoindre son cavalier et balaya la salle du regard. Tout le monde semblait être arrivé et l’hôte de ces lieux semblait faire un dernier tour auprès de ses convives pour s’assurer de n’avoir oublié personne et profiter un peu plus du buffet qu’il semblait suivre. Atsuro reporta son attention sur le couple et arriva à eux alors que les autres invités commençaient à se disperser. Il montra son respect envers eux d’un signe de tête avant de se tenir droit face à Asuko et Kayna. Le jeune homme ne semblait pas spécialement inquiété de cette demande, mais ne devait pas apprécier pour autant qu’il revienne ainsi s’imposer devant lui.

Le PDG refusa de sa main le plateau de champagne, il n’avait pas envie de jouer au faux semblant. Aucun sourire ne venait creuser ses rides, il avait le visage qu’il arborait en pleine négociation, les plaisirs oisifs de la soirée venaient d’être balayés par son simple regard. Yokota ne comptait pas attendre plus longtemps avant de se montrer honnête. Tout à chacun savait que la présence du PDG à une réception était toujours intéressée et le neveu le ressentait sûrement depuis tout à l’heure. Quoi qu’il en soit, Atsuro commença ainsi :
-Ma présence en ces lieux n’est pas étrangère à la nouvelle que votre oncle a l’intention de déclarer à tous vos invités. Il se trouve que l’empereur a d’autres projets pour votre héritage et je suis ici en son nom.
Ce n’était peut-être pas la meilleure des premières approches, mais avec la jeune femme à ses côtés il pensait pouvoir parler directement. Il n’avait pas envie de bercer le neveu de compliments, son alliance à la rouquine était justement pour lui retirer cette contrainte. C’était très souvent la chose la plus difficile pour Atsuro en affaire, les faux semblant, les commentaires mielleux, tout cela le rendaient quelque peu mal à l’aise. Son regard se posa alors sur la jeune femme l’espace d’une seconde comme pour la prévenir que son tour arrivait.

La musique continuait d’enivrer l’endroit alors que les serveurs passaient entre les convives pour s’assurer qu’ils ne manquaient de rien. Atsuro garder toujours l’oncle dans un coin de son regard. Ils avaient encore un peu de temps avant qu’il n’arrive ici, mais cela ne tarderait pas. Atsuro ajouta alors rapidement, mais d’une voix toujours très calme et profonde :
-Votre famille a toujours été un élément essentiel dans la construction de l’empire. Une fois de plus, nous avons besoin de vous et de votre entreprise.
Il marqua une très légère pose pour que ses paroles atteignent le neveu. Il voulait voir ses réactions et à première vue, il était surtout surpris de cette requête. Atsuro n’avait cependant pas encore abordé la partie délicate de cette demande. Il était un peu moins coriace qu’avec ses partenaires habituels, car il ne connaissait pas suffisamment le jeune homme et au vue de son dossier, il pouvait s’emporter très rapidement. Or la réussite de cette mission résidait dans la discrétion. Aux yeux de tous, il faudrait qu’il s’agisse d’une initiative de la famille.

L’empereur n’avait pas besoin qu’on voit en lui une fois de plus un manipulateur. La situation n’était pas idéale, mais il avait fallu réagir à cette soudaine soirée, le PDG n’avait plus le temps. Il préférait ne pas réfléchir à ce qu’allait ajouter la demoiselle une fois qu’il aurait fini, Yokota n’avait pas confiance en elle, mais il était certain qu’elle pouvait se révéler utile. Il fit un pas en avant pour se rapprocher un peu plus du neveu Hattori tout en respectant une distance respectable et continua ainsi :
-J’espère que vous saurez reconnaître l’immense privilège et gloire que notre empereur a l’intention de vous offrir en échange d’un héritage d’une autre sorte. Les biens matériels de l’entreprise de votre oncle seront transformés en les plus grands honneurs que vous n’avez jamais pu imaginer. Vous deviendrez l’un des plus proches parents de sa majesté aux yeux du peuple.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Sam 9 Avr - 0:04



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota


Lorsque le PDG arriva à leur hauteur il avait l visage ferme d’un homme d’affaires. Il n’était plus là pour les discussions inutiles mais bien pour discuter de projets et de finances. Des sujets que Kayna ne maîtrisait pas parfaitement mais dont elle connaissait l’importance à la fois financière et politique. Derrière des rachats et des échanges il y avait toujours une recherche de profit bien sur mais lorsqu’il était question de l’empereur, la jeune Indignée savait parfaitement qu’il y avait derrière un enjeu politique. Or il était connu que désormais la plupart des mesures prises par l’Empereur concernaient les Kimyonas, il était donc primordial pour Kayna d’en savoir plus !

La jeune femme jeta un coup d’oeil : autour d’eux personnes ne semblait se soucier de leur discussions , chacun discutait sans se préoccuper de son voisin. Après tout aucun d’eux ne devait chercher à espionner son voisin et récolter un maximum d’informations comme elle.
Elle sentit Asuko se tendre à l’écoute des paroles de Monsieur Yokota, elle le savait déjà d’avance, il n'appréciait pas du tout qu’on lui dicte sa conduite, même pour l’Empereur. Le convaincre aller relever de l’exploit. C’était dans son tempérament, il était obtus et voulait que chaque décision qu’il prenait vienne de lui et non d’une quelconque personne qui lui aurait ordonné. Cependant, bien qu’il n’en avait pas forcément la maturité, il avait était formé à l’obtention de cet héritage et tout ce qui allait avec, c’est à dire à comprendre quand il était impératif de sacrifier son honneur ou non. Elle imaginait très bien le dilemme qui se menait en lui, instinctivement il aurait refusé de sacrifier tout son héritage. D’ailleurs sa première réponse le montrait :

- En quoi une entreprise telle que celle de mon oncle peut intéresser l’Empereur ? A-t-il tant de besoin de bâtir de nouvelles infrastructures au point de devoir la posséder ?

Ses paroles étaient plutôt froides et on ressentait bien qu’il voulait une bonne raison pour céder son entreprise… C’était à Kayna d’agir avant que le porte-parole de l'empereur ne se vexe et termine net la discussion, bien que sa réponse intéresserait beaucoup Kayna mais elle n’était pas sûre qu’il l’a donne.

- Je suis sûre que si l’Empereur requiert cet héritage c‘est que ses raisons sont nobles, s’opposer à son choix serait s’opposer à notre nation. Il en va de ton intérêt et de celui de tout un peuple d’accepter cette proposition.

Elle lui ajouta alors à l’oreille de façon à ce que personne ne l’entende :

- Ce que l’Empereur veut il l’obtient, ne l’oublies pas.

Ces paroles étaient plus que vraies, s’il refusait, il ne garderait pas son entreprise très longtemps, il ne ferait que ralentir les choix du gouvernement mais il ne les interromprait pas et ça il le savait pertinemment. Un refus de sa part entraînerait inexorablement la perte de son entreprise. Alors qu’à l’inverse s’il acceptait, il perdrait son entreprise certes, mais il obtiendrait une faveur de l’Empire comme l’avait laissé entendre Atsuro. Il s’écarta de lui-même d’elle. Il n’avait pas apprécié ces paroles. Elle lui avait fait comprendre trop clairement qu’il avait tort. Elle leva les yeux au ciel, dans son souhait d’aider le PDG, elle avait négligé son travail d’espionne et elle perdait probablement un informateur comme semblait le dire le regard froid qu’il lui jeta.

C’est à ce moment que l’oncle arriva, au mauvais moment…. Kayna était quasiment sûre que le jeune homme allait accepter la proposition du Partisan face à lui mais tout aller se jouer maintenant alors que la quatrième personne ne joignait à eux suivit par de nombreuses personnes.

- Ah mon cher neveu ! Il est temps de faire ce pourquoi nous sommes tous réunis ce soir !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuro Yokota

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Humain
Age: 55 ans
Métier: PDG d'Eneru

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Dim 24 Avr - 9:32

 

Jeux de charme

le 01.08.2163 avec Kayna Assan
Les paroles de la jeune femme rassurèrent le PDG, son soutien était flagrant et cela lui plaisait d'avoir bien su profiter de cette opportunité. Pour autant, Atsuro n'était pas persuadé que cela suffirait, la rousse pouvait avoir des charmes que l'on ne pouvait mais ignoré, mais elle n'était qu'une distraction pour le riche prétentieux et son jugement ne devait pas avoir grande importance à ses yeux. Le destin était joué. Il n'avait pas le temps d'insister, l'oncle arrivait déjà sur eux. La musique se tut une seconde, l'orchestre se replaçait pour la prochaine musique alors que Yokota fit un pas en avant pour se retrouver entre le neveu et son aïeul.

C'était maintenant que tout se jouer, car il n'y avait pas que l'héritier à convaincre, la préséance dictait au PDG de prévenir l'actuel propriétaire du futur de son entreprise. L'homme avait dédié sa vie pour celle-ci, si une telle décision était prise sans son consentement, il y avait fort à parier qu'il prendrait cela pour une trahison. Tout ce qu'Atsuro avait à faire été de redire la même chose. Il était cependant moins à l'aise, il ne s'adressait plus à un enfant roi, mais à un ancien partenaire qu'il estimait. Il n'allait pas accepter facilement cette décision, mais Yokota s'exprima avec fermeté pour montrer qu'aucune négociation ne serait tolérée :
-Vous avez entièrement raison monsieur Hattori, je crois cependant que votre neveu ait une grande nouvelle à vous annoncer en premier. L'empereur a toujours veillé à entretenir d'excellentes relations avec votre famille et il espère que l'honneur qu'il vous fait, scellera à jamais le destin des Hattori à celui de l'empire.
Alors que Yokota arborait un regard neutre qui détailler les trois personnes l'entourant, l'oncle en revanche semblait perdu dans l'incompréhension.

La fête battait son plein alors que l'hôte avait l'impression de ne plus être le maître de cérémonie. Le silence ne dura que trois secondes, mais pour lui, elles parurent éternelles, il n'aimait vraiment pas cela. Il aurait du s'inquiéter dès l'arrivée du PDG, lui dans ce genre de festivités sans sa femme au bras qui plus est, cela ne pouvait concerner que son travail ou comme il venait de le mentionner, l'empereur lui-même. Son neveu n'avait pas besoin d'expliquer la situation, il la comprenait très bien, il connaissait le désir sans fin de l'empire, il avait seulement espéré pouvoir un jour s'en défaire. Il adressa un regard profond au PDG, Atsuro aurait presque pu y lire une certaine rage passive.

Il ne pouvait pas lui en tenir rigueur, lui-même n'accepterait jamais qu'une chose pareille lui arrive de son vivant. Il avait déjà du mal à léguer son entreprise à son propre fils. Le neveu se décida enfin à rendre son jugement alors que Yokota commençait légèrement à se perdre dans le fil de sa pensée, mais la voix du jeune homme eut l'effet d'un choc électrique qui ramena immédiatement son attention sur lui :
-Mon oncle, il semblerait que l'empereur ne peut plus se passer de notre entreprise. Monsieur Yokota vient tout juste de m'annoncer qu'il attendait de vous et de moi que nous lui donnions notre héritage.
Il marqua une pause pour voir la réaction du patriarche, mais son regard était toujours aussi dur.
- C'est un immense honneur, votre entreprise entrerait alors dans l'histoire tout comme notre nom.
Yokota reporta son attention sur la jeune femme, elle semblait très intéressée par ce qui se passait en ce moment. Elle n'avait rien en commun avec ces femmes que les riches payent pour avoir une belle créature à son bras. Toutes ces personnes étaient toujours distraites et presque invisibles lorsque les vraies discussions commençaient. Or, c'était avec son aide qu'il avait pu aussi bien amener son objectif et encore maintenant, Kayna avait son rôle à jouer. L'oncle posa ma main tachée par la vieillesse sur l'épaule de la jeune femme dans un geste amical et lui demanda soudainement de sa voix puissante et rocailleuse :
-Vous mademoiselle, vous pensez comme mon neveu que c'est un immense honneur ? Vous croyez que l'empereur nous récompense justement après de longues années de loyaux et dévoués services en nous retirant ce qui a permis à notre famille de devenir si riche et respectable ? Ne serait-ce pas comme nous demander de nous arracher le coeur ?
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna Assan

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 21
Métier: Serveuse

MessageSujet: Re: Jeux de charme   Ven 6 Mai - 22:11



Jeux de charme

feat Atsuro Yokota

Elle avait l’impression que désormais toute l’attention était portée sur elle. En effet, tandis que monsieur Hattori s’était joint à eux, quelques invités l’avaient suivi et les autres les avaient rejoints en entendant qu’une discussion importante avait lieu. C’était le coeur de la soirée, ce pourquoi la plupart des gens étaient venus : la question de l’héritage.

Se savoir observer pas autant de personnes ne la dérangeait aucunement, elle n'avait que faire de ces regards rivés sur elle. Si elle était au centre de toute cette attention c'était pour s'assurer une bonne image auprès d'un des plus grands PDG du Japon et ainsi obtenir une meilleure position afin d’obtenir des renseignements auprès des Partisans.
Elle voyait bien que l'oncle n'était en aucun cas présent pour céder son entreprise comme cela. Ce serait comme offrir le travail de toute une vie. Et pourquoi ? Une reconnaissance de l'Empereur ? Des années de travail acharné pour les besoins d'un Homme ? Kayna comprenait parfaitement son point de vue bien qu'il ne l'ait pas réellement énoncé. Elle sentait dans sa question qu'il cherchait un soutien quelconque. Il espérait probablement qu'elle réponde qu'il ne méritait pas cela ou même tout simplement qu'elle ne réponde pas. Mais la jeune américaine avait donné sa parole et elle devait s'arranger pour qu'il accepte cette décision.

- Chacun d'entre nous ici présent sait que vous avez toujours soutenu l'Empereur et que vous en êtes un fervent défenseur. Bon nombre de vos actions ont permis à notre pays de toujours de s'améliorer et progresser. Nous avons désormais un ennemi au sein même de notre population et notre union derrière l'Empereur en est d'autant plus importante. Chacun d'entre nous devra faire des sacrifices afin de continuer à être un lieu où chacun s'y sent bien.

Elle marqua une courte pause, ce qui permis a son interlocuteur de prendre pleinement conscience de ses paroles et de leurs implications. Il avait d’abord eu l’air très surpris par ses propos, il ne s’attendait probablement pas qu’une jeune demoiselle comme elle qu’il connaissait pas lui réponde ainsi. Elle avait choisi de relever le patriotisme qu'il ressentait forcément et ainsi lui faire comprendre l'importance que pouvait avoir son choix. Elle savait très bien qu'il savait que l'Empereur finirait par avoir cette entreprise s'il le souhaitait mais ce n'était pas des propos à lui tenir, ils passeraient pour une menace... Il fallait continuer a lui donner l'impression que sa décision pourrait jouer un rôle important dans le déroulement des actions du pays. Et que c’était lui, de lui même, qui ferait le bon choix pour son pays.

- Nous connaissons également l'importance de cette entreprise a vos yeux. Elle représente le travail de toute une vie et la céder à votre neveu semble pleinement légitime. Mais cela rend votre sacrifice d'autant plus beau et d'autant plus louable. Peu de personne serait capable de tout laisser ainsi mais l'empereur ne vous en sera que plus reconnaissant et son estime a votre égard et a l'égard de votre famille d'autant plus important....

Elle laissa couler ces phrases avec un sérieux de circonstance. Elle avait l’impression que tout le monde les fixait, la soirée était devenue soudainement plus calme et cela n'étonnerait même pas Kayna que la musique s'arrête. Certains chuchotaient entre eux en jetant de temps en temps des coups d'œil à leur hôte qui paraissait plus que sceptique. La jeune femme n'avait aucune idée du déroulement de la suite des événements. Elle appréhendait quelque peu la réaction de son interlocuteur qui devait faire un choix très difficile.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux de charme   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeux de charme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG :: Gaikoku Kin'dai  ::  :: Le reste de la ville :: Les habitations-