Partagez | 
 

 Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Mar 20 Oct - 6:57


© Arrogant Mischief sur Never Utopia
SATANY MORDRED

« Le train de tes injures roule sur les rails de mon indifférence... »


۞ NOM : Mordred, ça va il y a pire.
۞ PRENOM(S) : Satany, ouais ça sonne assez gothique, voir même satanique. Il faut croire que mon daron tient à ce que je sois un enfant maudit jusqu'au bout.
۞ SURNOM(S): Sat'. Classique, simple, court efficace... Comme ma b...anque ?
۞ AGE : 21 balais, le temps me vieillit mais il n'efface pas mes vieilles rancoeurs.
۞ NATIONALITE: Japonais, mais mon père est anglais.
۞ LIEU DE VIE : Moi je vais où le vent me porte, je bougerai tant que je ne me sentirai pas à ma place.
۞ PROFESSION : Pourquoi bosser quand papa verse un chèque alléchant toutes les semaines ?
۞ GROUPE : Civils
۞ AFFILIATION : Indépendant et complètement anarchiste.
۞ KIMYONA ?  : /
۞ SI OUI, QUEL EST VOTRE DON ?  : /

۞ AVATAR : Are, LittleUlvar's
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI / NON
۞ PREDEFINI ? : OUI/NON


DESCRIPTION PHYSIQUE



Ma rue est bourrée de vice
À chacun ses délices, à chacun sa 8.6
Dans ma rue, les lascars se serrent la main
Ce n'est pas comme dans le show-biz
Où les mecs se font la bise


Satany n’est ni beau, ni moche, de toute façon la beauté est suggestive et à mes yeux, il est l’homme le plus sexy de la planète. Il doit mesurer un peu plus d’1m70, ce n’est pas très grand mais il se rattrape sur beaucoup d’autres points... Dans la rue, on le repère toujours, il émane de lui un charisme que je ne peux décrire. Il est assez mince, voir trop. Oh, il n’a pas vraiment de muscles, je peux même dire pas du tout, mais il y a quelque chose de sexy et d’indescriptible chez lui. La courbe de ses hanches, son corps fin... Je ne sais pas trop. J’aime chacun de ses muscles, son tatouage.



In the end
As my soul's laid to rest
What is left of my body
Or am I just a shell?


Sat, il a les yeux bleus. Je ne vais pas déblatérer pendant des siècles avec des vers et des vers sur la couleur et la nuance, je trouve juste qu’ils sont beaux et expressifs. Il a des cils très développés pour un homme, ce qui lui donne un regard profond. Dommage que la plupart du temps, il ressemble à un mec stone.

Sat, il a une apparence assez négligée, mais il a de l’hygiène ! Il se rase presque tous les poils, sauf ceux du visage, allez savoir pourquoi. Mais moi j’aime bien ses petites pattes, sa barbichette, ses cheveux longs avec des tresses, des plumes et des perles colorées. En plus, ses cheveux ont la couleur du chocolat, et j’ai toujours trouvé qu’ils sentaient bon.

Le sourire de Satany c’est la plus belle chose du monde. Simple et sincère. Il a un piercing sur le sourcil, trois à l’oreille, un à la langue et deux sur le labret inférieur. Ce que j’aime c’est les sentir tout froid contre ma peau.

Born a saint
But with every sin I still wanna be holy
I will live again

Satany a une voix calme, posée, mais très captivante. C’est facile d’écouter ses belles paroles, quand il ouvre la bouche, les autres se la ferment. Dommage qu’il ne sache pas chanter et qu’il se contente de brailler des paroles incompréhensibles.

Je ne pourrais pas le décrire plus en détails, je ne l’ai pas approché depuis bien longtemps. Je le croise tous les jours, à chaque fois je baisse la tête et je trace. Je sais juste qu’il a toujours ce charme mystique et incontrôlable, cette façon bien à lui de tenir sa clope et celle qu’il a de couvrir les autres de son regard.



DESCRIPTION MENTALE



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra

Je connais Satany mieux que personne. Je lis en lui comme dans un miroir, je peux même voir le reflet de son âme quand ses yeux sont face aux miens. Ce n’est pas un mec facile. Il représente à lui seul un tourbillon d’idées, un vortex de facettes. Je pourrais parler de ce qui le caractérise le mieux, son franc-parler. Il n’a jamais hésité à me parler mal, parfois ça me blessait, mais au fond, je préférais ça plutôt que des fausses paroles. Il est du genre à sortir « Tu es moche ce matin ! » ou bien « Depuis combien de temps tu ne t’es pas lavé, ça pue le thon par ici ! ».  S’il était un homme politique et qu’on lui demandait de quelle façon il comptait redresser la courbe du chômage, il exploserait de rire en vous répondant qu’il ne veut qu’entuber ses électeurs.

La vérité sort de la bouche des drogués.

Je partage ses rêves d’anarchie. Je ne connaissais rien à ce mouvement, il m’en a convaincu. Il faut dire que Sat’ a le don de m’inspirer avec ses mots. Il n’utilise pas les plus forts, ni les plus marquants, juste ceux qu’il faut. De sorte qu’à chacune de ses paroles, j’ai l’impression de sentir vingt coups de poignard en plein cœur.

Satany est du genre à cacher ses sentiments les plus importants comme la tristesse, la douleur et la peur, mais surtout la colère. Il n’a jamais pleuré devant moi, il ne s’est jamais plaint et Dieu seul sait qu’il le pourrait. Il a toujours voulu faire passer mes problèmes avant les siens. Il ne s’est énervé qu’une seule fois devant moi, après qu’un garçon m’est violemment agressé aussi bien verbalement que physiquement.

Ses convictions sont fortes, elles pourraient bousculer le plus solide des Hommes.

En amitié comme un amour, il est comme un hymen, on ne le perd qu’une fois. Trahison ne figure pas dans son dico personnel. Il m’a toujours gâté, à sa façon.

Satany ne respire pas toujours la classe. Il est vicieux, il a un humour douteux et je sais que son cerveau est remplit de pensées coquines les trois quart du temps. J’aime bien ce côté de lui, mais il déplaît à beaucoup. Que voulez-vous, chacun ses défauts, moi je l’aime comme il est.

Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures

Satany, il aime rire, oh ça oui, beaucoup ! Il a un humour assez naze, je le résumerai à « pipi caca prout et sexe », mais moi ça me suffit.

Satany déteste que je pense ça de lui, cependant il est très intelligent. Bien sûr, on ne dirait pas en le regardant bien en face, surtout avec son style, pourtant il a toujours brillamment réussi les cours. Il m’aidait avec mes exos de maths et de physiques, les quelques fois où on ne séchait pas les cours.
Sat’, il aime la liberté, il déteste se sentir soumis à une quelconque force politique. Il a toujours fuit la domination, mais cette pute est partout. Un jour, ensemble, on la brisera.

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux


Satany il aime se rouler un bon joins seul ou avec ses potes. Il écoute beaucoup de musique, majoritairement du reggae, du metal, du rock et tous ses dérivés. C’est vrai que les univers ne coïncident pas mais Satany a toujours été un original. Il aime apprécier les plaisirs simples de la vie, contrairement à moi. Par exemple, il s’émerveille devant un arc-en-ciel, un coucher de soleil, la rosée du matin ou un joli paysage.

Il s'exprime par la musique ♪♫

Il déteste l’oppression, l’abandon — cela me semble évident — et surtout la violence gratuite. Satany ne se sert pas beaucoup de ses poings, quand il le fait il le regrette et je sais qu’il en chiale le soir, quand il est seul.

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou

Satany a un charisme assez dingue, il reste dans les mémoires. Il ne changera jamais pour quelqu’un, il tient trop à la personne qu’il représente. La vie forge le caractère, il déteste sa vie, moi je la bénie. Je me souviens de tout de lui, la façon qu’il a de me prendre dans ses bras, ses pupilles qui s’illuminent quand on parle d’un sujet qui le passionne, ses poils qui se hérissent lorsque son cœur est au bord de l’implosion. Oh ouais, je connais ce type comme ma poche.

Je le connais mieux que moi...

Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux


Satany est végétalien. Il refuse de se nourrir de la souffrance et du malheur d’un être vivant. Moi, je suis végétarien, je n’arriverai jamais à être comme lui. Il a une telle force, une telle conviction. Ce mec est mon idole, il est un rêve devenu réalité et depuis longtemps je lutte pour le rattraper.

Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin











VOTRE HISTOIRE



For the love of God,
Will you bite your tongue ?
Before we make you swallow it

Je crois que je suis définitivement un rebut de la société. Rejeté par une mère trop jeune et stupide, à cause d’un faux diagnostic médical. Enfant abandonné, né sous X, adopté, je dirai plutôt « donner » au premier trou du cul venu. Je haïs mon enfance. Je n’ai aucun souvenir de mes premiers mois, j’ignore à quoi ressemble ma mère et c’est mieux ainsi. Je pense que si un jour, on me donne l’opportunité de la rencontrer, je foutrai une grosse quenelle à cette pute qui ose prétendre au titre de mère. Cette femme, je ne la considère pas comme ma génitrice, juste comme un obstacle sur mon chemin. C’est à cause d’elle que je suis devenu ce que je suis maintenant, elle me trotte dans l’esprit, je n’arrive pas à la carrer dans un coin de ma caboche. C’est à cause d’elle que j’ai eu le droit à un tas de surnom, le meilleur j’crois bien qu’c’est « l’adopté ». Ouais, j’suis un adopté. Et encore.

J'renie pas mon passé.

Papa est un mec pleins aux as, un investisseur et ingénieur réputé, des diplômes pleins la baraque et de l’argent dans chaque recoin de la villa. Il m’a en quelque sorte recueillit, moi je dirai simplement un peu plus détruit. Je ne pense pas que ce soit un mauvais père, au contraire, durant toute mon adolescence et même maintenant, il me gâte pour essayer de me faire oublier les vieilles rancœurs du passé, malheureusement le temps creuse l’âge, jamais les blessures. Ce ne sont que des pansements collés sur des plaies trop profondes pour être soignées.

Les blessures qui ne se voient pas, nous font du mal bien plus que toutes les autres. On les enferme au fond de soi, mais est-ce que toute une vie on les supporte ?

Papa m’a élevé seul, dans l’espoir que je devienne un jour à sa hauteur, voir que je le surpasse. Il me mitraillait de devoirs à réaliser, de cours particuliers à ne plus savoir quoi en branler, rien que ça, je vivais en marge de la société. De la maternel jusqu’au primaire, j’ai toujours été le mec un peu space, celui qu’il vaut mieux laisser de côté. Je ne m’en suis pas plaint, je kiffais cette solitude au fond. Les autres ne m’intéressaient pas. J’ai passé toutes mes classes sans problème, j’étais même dans les trois premiers, et putain, ça rendait fier mon daron.

It's moments like this where silence is golden
And then you speak

La plus dure période de ma vie, elle s’étend de la sixième à la première. Le collège c’est comme la jungle, il faut se battre pour survivre. Si t’es un serpent, tu trompes les gens, un lion tu peux les bouffer... Moi j’crois que j’étais juste un palmier planté au beau milieu du champ de bataille. Dès ma rentrée en sixième, les gens ont commencé à se foutre de moi, car je ne ressemblais pas à mon père. Un jour, un type m’a surnommé « l’Adopté » et depuis, les gens se sont mis à m’appeler comme ça. C’est vrai, Satany c’était trop dur à retenir pour ces putains d’gamins. Je ne supportais plus ma vie à l’école, à la maison non plus. Mon père voyait des femmes, je passais mon temps à en voir une ribambelle défiler. Avec du recul, je sais qu’il fait ce qu’il veut avec sa queue, mais moi ça m’a marqué. Sans raison, petit à petit, je me suis mis à détester les femmes. Je les trouvais mesquines et cruelles, attirées par l’argent ainsi que le sexe. Ça, plus la pression au collège, j’ai juste perdu les pédales.

Deux petits joins par jour sont antidépresseurs

Je me souviens du jour où j’ai fumé mon premier joins. J’me sentais planer, l’atterrissage fut digne d’un crash. C’était la première fois que mon daron me criait dessus. Bien sûr, je n’ai pas arrêté. Adolescent soûlé et rebelle, je faisais souvent l’opposé de ce qu’on me disait. Je continue à agir de la même façon maintenant.

C'est encore cette fois, par l'argent que le bat blesse.

Je fumais toujours, dès que je le pouvais, je me grillais les neurones un par un. Mon addiction s’est aggravée, j’ai sniffé des drogues plus dures, et putain j’en suis toujours accro. Depuis mes 14 piges, je ne passe pas une journée sans me détruire le cerveau. Je le sens putain, je le sens que je perds les pédales, qu’est-ce que j’y peux, c’est trop dur d’arrêter.

Non bien sûr le pétard, n'élève pas la raison...

La clope m’a fait rencontrer Alix. Un mec génial. On fumait ensemble, on volait ensemble, on se faisait démolir par les poulets et nos darons, on vivait scotché l’un à l’autre. Alors au collège, on a commencé à nous traiter de pédales, d’homosexuels, de pédés et de tapettes. On en riait.

Un soir, Alix est venu dormir chez moi, le daron partait en voyage d’affaire. À cause d’un pari, lui et moi nous sommes retrouvés devant un yaoi hard. On a simplement voulu expérimenter ce qu’on voyait à travers l’écran, ce contact nous a rapprochés à tout jamais. Je crois qu’Alix et moi formions un couple, jusqu’à la première. Il a déménagé au Japon, me laissant seul. J’ai juré, je ne l’oublierai jamais, un jour, je le reverrai.

Je voudrais mordre ces lèvres, je voudrais qu'elles m'appartiennent...

Pour toute la vie, pour toute une vie.

Le jour est arrivé quand j’ai eu 17 ans. Papa avait obtenu un poste important, on a fait un grand bon direction le Japon. Le plus chiant, ce n’était pas de quitter l’Angleterre, juste le meilleur revendeur de drogues de la planète. Je n’en trouverai jamais un meilleur, mais ça c’est une autre histoire.

Oh oh, I'm Englishman in Tokyo ♫


No one want to hear you,
No one want to see you,
So desesperate and pathetic,
I beging you to spare me,
The pleasure of your compagny

Mon avenir, je ne le connais pas. J’suis un mec paumé, j’ai du mal à adhérer à notre société, je considère ma vie comme un vortex géant. J’ai écrit ma vie à l’alcool de mon âme.
Mon avenir, je ne le connais pas. J’avance sans trop savoir pourquoi. Je ne travaille pas — l’daron me refile de l’oseille tous les mois — je ne partage pas un point de vue que les autres n’ont pas. Je ne suis un méchant, au contraire, j’suis sympa, enfin je crois.

Être heureux, c'est bien. Souffrir c'est encore mieux.

Mon avenir, je ne le connais pas. Je ne sais pas trop qui je suis. Un mec, OK. Un drogué, OK. Un alcolo à ses heures perdues, OK. Un glandeur, OK. Une p’tite pédale adoptée, je le sais, merci bien. Je n’ai qu’une certitude, c’est que je suis un anarchiste, et fier de le proclamer. Parce que l’autorité ne sert à rien, elle est aussi inutile qu’un cascadeur d’une série à la « Les Feux de l’Amour ». Quand on voit toutes les failles de la domination gouvernementale, je pense que l’on vivrait mieux sans. Dans la société actuelle, je suis un Indépendant, et dans ma tête, je rêve d’une anarchie parfaite.

When the diamonds leave your bones ?
Go to Hell’s For Heaven’s Sake
The pleasure of your compagny


Je suis un enfant maudit, une épine parmi les fleurs, le torchon dans les serviettes. J’renie pas mon passé, je vis le présent, j’attends le futur. Et par-dessus tout, j’attends le jour où je le reverrai. Le seul pour qui j’ai juré.

Je voudrais serrer ce corps, si fort dans mes bras

Que je sentirai le sang dans ses veines, son coeur entre mes doigts...





۞ PSEUDO : Shanti, paix en indien.
۞ AGE (facultatif) : Je n'ai que dix doigts pour compter, désoley !
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Coin-Pub
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Nul, c'est pour ça que je me suis inscrite (humour).
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : 5/7


Dernière édition par Satany Mordred le Jeu 22 Oct - 1:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Mar 20 Oct - 11:00

Bienvenue !!!

Superbe présentation, j'aime beaucoup la façon dont tu décris ton personnage, on a envie d'en savoir plus :p2: En tout cas j'ai hâte de Rp avec l'anarchiste Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Mar 20 Oct - 11:31

Merci merci :3
Satany c'est mon petit bébé, ravie qu'il plaise !

Je dois encore corriger les fautes, la fiche sera terminée pour jeudi soir sans problèmes !

Hâte de RP, aussi, je compte bien faire tous les membres X)
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Tôgashi

avatar

PM : 0

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 17 ans
Métier: Etudiante/Fabricante de bombes...

MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Mer 21 Oct - 8:25

Bienvenue à toi !

Super perso et +10 pour Matmatah dans la signature :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Jeu 22 Oct - 1:55

Merci ♥
Cette chanson de Matmatah m’inspire pour Satany *^*
J'en profite pour dire que je pense avoir terminé ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   Jeu 22 Oct - 3:11

Hey ! Very Happy

Moi-même et Yuna n'avons rien à redire à ta fiche, tu es validé. Je te donne l'accès à la zone staff pour pouvoir commencer à prendre le poste de modérateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Y en a qui le mystifient, moi je fais son apologie [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG :: Gaikoku Kin'dai  ::  :: Les Nouveaux Arrivants :: Fiches Invalides-