Partagez | 
 

 Une discussion autour des livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Une discussion autour des livres   Mer 25 Nov - 10:00

Le deuxième étage de la bibliothèque de Matsusara. Un lieu hors du temps, hors de l’espace. À l’époque des livres électronique, des répliques de livres sur des supports capables de résister facilement aux changements climatiques, il existe dans ce lieu des livres en papiers. De véritables ouvrages aux senteurs d’encre, de bois et promesses d’aventures et d’apprentissage. Peu de monde va à cet étage dont je suis le gardien, car j’en accepte bien peu. Pas de fenêtres, juste des lampes fournissant assez de lumière et un système de ventilation brisant le silence par son léger vrombissement. Une mélodie agréable à mon oreille.

Je m’étire doucement en passant ma main dans mes cheveux et soupire, un sourire au bord des lèvres. Le livre que je lis est passionnant, l’aventure d’un homme ne se battant que pour la vérité peu lui importent les conséquences, une quête de destructions, de massacres et de renaissance… Véritablement fascinant. J’hésite à y rentrer pour le voir de mes propres yeux, mais la directrice insiste pour que je n’utilise mes pouvoirs qu’en cas d’urgence ou en dehors des heures de boulot. Pfff, elle est chiante quand elle s’y met, mais je comprends. Elle me cache en échange, je bosse pour elle. Personne ne doit savoir à propos de mon pouvoir, soudain l’interphone sonne. Je soupire et me dirige doucement vers la porte qui donne accès aux escaliers.

-Ici Tajic.
-Tajic, réponds plus vite.
-Et toi grognasse, arrêtes de me briser les burnes pendant que je lis.
-… Je sais que tu viens de m’insulter en français. Arrête de faire l’idiot et accepte de venir boire un café un soir merde, tu sors qu’avec la directrice.
-J’y songerais, mais par contre si tu me déranges pour ça la prochaine fois, je t’insulte en japonais, comme ça, je serais sûr que tu auras compris que je veux être tranquille.
-Plus sérieusement une jeune femme voudrait accéder au deuxième étage, ouvre-lui.
-Et si je n'ai pas envie ?
-Ben, tu te feras virer, je pense…
-… Touchée, fait la monter.

J’attends, assez énervé devant la porte ouverte, quand je vois une silhouette avancer, je lui jette un rapide coup d’œil et grommelle en passant ma main dans ma barbe.

-Bon, on va faire simple, tu choisis les livres que tu veux, tu consultes sur place, si tu veux emprunter, on verra, sinon si tu as des questions…. Tu les gardes pour toi et tu cherches toi-même… Non, c’est bon, tu peux en poser de temps à autre tant que tu restes silencieuse.

Contradiction ? Oui surement, mais flemme d’expliquer, mon livre m’attend, d’ailleurs, je me dirige vers la salle principale où il est posé, devant un confortable canapé.

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Mer 25 Nov - 11:36

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
Elle attendait sur le bas de la porte, se demandant encore pourquoi elle avait décidé de venir ici. C'était très certainement son dernier jour de congé, Moïra avait enfin reçu un message de son patron qui souhaitait la voir en début de soirée. Elle n'attendait que ça, même si ces quelques mois de repos forcé avaient fini par lui être légèrement agréable. La jeune femme pouvait entendre la conversation qui avait lieu tout près d'elle, mais elle n'avait aucunement envie de se mêler de leurs histoires. Lorsque le ton fut redescendu, elle s'avança simplement et ne prêta qu'un regard à l'homme qui semblerait-il était une sorte de gardien. Il n'avait pas l'air de se préoccuper trop d'elle non plus et cela ne la dérangeait absolument pas.

Elle commença alors à parcourir les rayons et étagères, elle n'était jamais venue ici auparavant. Elle ne se souvenait pas non plus la dernière fois où elle avait vu un livre de l'ancien monde. Moïra avait toujours été attirée par les objets du passé, sa voiture en était l'évidence même, peut-être était-ce pour cela qu'elle avait fini par décider d'aller visiter la bibliothèque plutôt que de se perdre dans l'un des nombreux centres commerciaux du centre-ville. Il lui restait encore plusieurs heures à tuer avant son rendez-vous, elle avait bien l'intention de profiter de cette journée. Elle sélectionna un premier livre, le titre l'avait interpellé, "Alice au pays des merveilles", c'était tout à fait ce qu'elle recherchait. Il ne s'agissait là que d'une pulsion pour l'américaine, elle n'avait jamais vraiment lu, pourtant elle ne s'arrêta pas à un seul livre.

Parcourant la plupart des rayons, elle prit également un ouvrage à la couverture douce et chaude sans même chercher à savoir de quoi il parlait. Pour le suivant, elle prit la peine de l'ouvrir et tomba sur des images de paysages du monde entier. Moïra parcourut ainsi le deuxième étage, jusqu'à se retrouver avec plus d'une dizaine d'ouvrages entre les bras. Elle en rajouta même un tout petit qu'elle croisa sur le chemin de la salle principale. Le tas semblait prêt à tomber à tous moment, mais Sasaki les posa tous, plus ou moins délicatement à côté d'un fauteuil légèrement reculé vers le fond de la pièce. Elle se laissa ensuite tomber dessus et prit le premier bouquin qu'elle eut sous la main. Le livre remplit d'images. Elle l'ouvrit en plein milieu avant de rejeter un léger regard sur le bibliothécaire étrange. Il semblait complètement absorbé par sa lecture.

Moïra en fit de même. Elle tourna quelques pages avant de poser le livre ouvert sur ses genoux. Elle en reprit un autre très fin qui l'avait attiré parce qu'il ne s'agissait pratiquement que de dialogues. C'était assez étrange à lire, plusieurs fois elle le posa sur sa poitrine pour retourner dans la contemplation des images. Jusqu'à ce qu'elle le relaisse tomber pour en prendre un autre. La jeune femme n'avait pas vraiment l'intention d'emprunter un livre ou d'en étudier un. Elle était finalement juste venue pour avoir un aperçu de l'ancien monde. Il ne s'agissait peut-être que de fiction, mais elle pouvait ressentir la différence, aujourd'hui, tout n'était question que de sécurité et de Kimyona. Moïra était affalée en biais sur le fauteuil, complètement absorbée par ces pages qu'elle tournait précautionneusement.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Ven 27 Nov - 12:20

Elle a pris beaucoup de livres… Beaucoup trop d’un coup. Et elle a la délicatesse d’un éléphant. Heureusement pour elle que ma lecture est passionnante sinon je lui aurais déjà collé deux taloches, elle aurait vu les étoiles, mais pas le septième ciel. Je grogne, mais elle ne semble pas m’entendre, absorbée par sa lecture.

Bon, au moins elle aime lire… Déjà que j’en ai vu qui refusaient de lire et qui exploraient juste les rayons en chantonnant… Attention, je n’ai rien contre la musique, un bon air de classique ou de métal motive la lecture… Mais ils chantaient mal… MAIS MAL !!! Raaah, j’ai cru que des recueils allaient tomber en miette sous l’assaut des mauvaises notes. Enfin bon, elle en a pris bien trop et les dépose sur le sol… SUR LE SOL !!! Oui, mais elle lit… Oui, mais elle abîme des livres… Je dois être de mauvaise foi… Mais non, vraiment, c’est plus possible.

Je me lève et m’approche d’elle, gardant un air fermé.

-Navré, mademoiselle, mais j’aimerais que vous fassiez un peu plus attention aux livres. Tout d’abord n’en prenez pas plus de deux à la fois, ensuite ne laissez pas trainer un livre par terre s’il vous plaît.

J’indique l’un de ceux qui régnait en bas de la pile.

-Et surtout, tournez plus délicatement ces pages, foutre dieu !!

Oui, je pinaille… Mais que voulez-vous ? Je suis comme ça… Je ramasse la pile et la pose, avec autant de douceur qu’une mère envers son enfant, sur la table centrale, passant lentement la main dessus pour enlever une fine pellicule de poussière. Je me tourne de nouveau vers la blonde qui me regarde… Avec étonnement, je dirais.

-Vous avez des questions ?

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Sam 28 Nov - 14:25

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
Plongée dans sa lecture, Moïra est complètement hypnotisée par le récit de la jeune Alice. Elle ne fait que lire en diagonale et regarder les illustrations, mais elle apprécie cette histoire avec en fond, sur ses genoux, un paysage multicolore sous-marin. Elle ne réagit pas tout de suite aux paroles du bibliothécaire, elle regrette d'ailleurs que la tranquillité qu'il lui avait fait miroiter n'ait pas été plus longue. Elle n'était aucunement venue ici pour se faire sermonner. Et puis c'était quoi cette idée absurde de ne prendre que deux livres. Moïra referme les deux livres qu'elle a encore avec elle, les posant sur l'accoudoir alors qu'elle se redresse pour regarder dans les yeux le gardien.

- Et pourquoi je ne pourrais pas prendre tout ce qui me donne envie ? Il n'y a personne dans cette partie de la bibliothèque. Si quelqu'un réclame l'un des bouquins que j'ai pris, y a pas de soucis. Elle fit une pause. En tous cas, je m'excuse pour les avoir mis à terre, je ferais plus attention.

C'était faux, elle s'en foutait, mais après tout cet endroit mérité son respect. Elle reprit alors sa position, récupérant les deux livres et passant ses jambes au-dessus de l'accoudoir. Elle s'était servie du petit livre de Lewis Carroll pour ne pas perdre la page du large recueil de photographies de paysages. Elle laissa glisser ses doigts doucement sur le papier, suivant les formes des coraux avant de rouvrir les aventures d'une fille qui comme Moïra avait besoin d'illustrations pour apprécier les récits des livres. Au fil de sa lecture, l'ennuie commence peu à peu à revenir, cette histoire est bien trop étrange pour le protecteur. Son attention se relâche et son regard se repose sur l'individu qui semble connaître très bien cet endroit.

La jeune femme referme les deux livres et se lève pour échanger le récit d'Alice contre un recueil de nouvelles d'horreur d'Edgar Poe. Tous ces noms ne lui disent rien, cet endroit est vraiment déconnecté de la réalité extérieure, tout cela fait sourire Moïra, car désormais, les monstres sont bien réels. À travers l'écrit, elle a également l'impression qu'il est enfin possible de maîtriser ses peurs, le héros s'en sort toujours, les choses ont l'air plus faciles et les émotions sont plus intenses. Moïra ne retourne pas tout de suite au fauteuil, ses yeux sont toujours posés sur le rat de bibliothèque, elle a du mal à croire qu'une personne puisse encore s'intéresser à ce genre de vieilleries et y consacrer autant de temps.

C'est peut-être un test, ou non, après tout avoir une réponse ne changera pas sa vie, mais elle a envie de savoir si ce n'est qu'un fou qui n'a pas su trouver sa place ou alors, si c'est un gardien de l'ancien monde. Et puis, c'est lui qui a insisté avec ses questions, ainsi Moïra lui demande :

- Vous savez quoi sur cet auteur ? J'ai choisi les livres au hasard, j'aimerais bien comprendre un peu par qui et pourquoi ils ont été écrits.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Mar 15 Déc - 10:15

-Bien, vous vous excusez, c’est très bien ! Mais si tout le monde prenait tout ce qui donne envie, plusieurs choses arriveraient. Premièrement : Les livres seraient mal rangés, abîmés et pleins de traces de doigts. Deuxièmement : Certains, qui auraient voulu ces livres, n’auraient pas pu les avoir. Et troisièmement : Car je l’ai décidé ainsi, et j’ai tous les droits à cet étage !

Je regarde cette blonde d’un air dédaigneux avant de repasser ma main droite dans mes cheveux et de retourner, ranger et essuyer des livres. Tsss, elle se croit où la blondie ? Ici, on est les seuls du pays à avoir encore des éditions de l’Ancien Monde ! Même l’empereur nous tient en respect ! Enfin… C’est les dires de la patronne, moi je m’en fiche tant qu’on me laisse en paix, avec mes livres, mes trésors…

Hein ?! Elle… Me pose des questions ? Sur les livres… Non, encore mieux… Un auteur de l’Ancien Monde ?! Non ?! Si ?! Bon dieu, de bon dieu !!! Mais finalement, c’est quelqu’un de curieux !!! J’ai tôt fait de retourner près de cette blonde, qui me parait fort sympathique d’ailleurs, je me demande bien qui pourrait en dire du mal… Après tout, elle pose des questions sur des auteurs, c’est forcément quelqu’un de goût !

-Mmmmh, Edgar Poe ? Aaaah…

Je suis persuadé qu’elle peut voir mes yeux pétiller de bonheur.

-Un des plus grands auteurs américain de l’Ancien Monde… Du 19ème siècle pour être exact. Il n’a pas fait que des romans, vous pourrez trouver ici quelques-unes de ses pièces de théâtre, des contes, des poèmes… Il a écrit de nombreuses choses et fut aussi un grand critique… Un génie comme on en a peu vu surtout depuis la fin de l'Ancien Monde… Ils osent appeler romans ces immondes merdes électroniques ? Bande de cons ! ... Oh, excusez-moi, pour continuer sur Monsieur Poe, on peut le considérer comme l’inventeur du genre policier, si vous aimez ce style de roman, je pourrai vous en conseiller un tas, Agatha Christie, avec la série des « Hercule Poirot » pour ne citer qu’un autre exemple. Sa mort par contre reste, un mystère entier… Personne n’a été capable de se mettre d’accord sur le comment du pourquoi il est mort… Mais on peut théoriser…

Personne n’a été capable de se mettre d’accord sur le comment du pourquoi il est mort…

-Ai-je répondu à votre question, mademoiselle… ?

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Sam 19 Déc - 15:07

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
Le gardien de cet endroit semble vraisemblablement être un passionné, alors que Moïra ne souhaitait savoir que le genre de l'auteur, le voilà qui commence à lui faire tout son historique. Alors qu'il ne s'arrête plus, la jeune femme retourne au fauteuil et s'assoit dessus. Elle regarda rapidement la couverture du livre tout en écoutant le bibliothécaire, elle relève les yeux vers lui alors qu'il prononce une phrase qu'elle ne comprend pas. Elle n'avait pas fait attention la première fois qu'il avait juré dans sa langue natale. L'Américaine n'a jamais été très douée en langue étrangère.

Lorsqu'il lui a fallu apprendre le japonais, ce fut une véritable épreuve qu'elle surmonta uniquement grâce à la patience de son cousin. Alors que Tajic énonçait des noms d'auteurs complètement inconnus, Moïra lui porta un peu plus d'attention. Il n'était donc pas qu'un rat de bibliothèque, c'était aussi un étranger, que pouvait-il bien faire dans cet endroit. Il n'avait pas l'air de sortir très souvent, le protecteur avait l'impression d'avoir en face d'elle quelqu'un qui cherchait à se cacher. Mettant ses instincts de traque de côté, elle préféra réagir simplement au petit exposé du bibliothécaire :

- Oui, et même plus encore. Vous aimez cet endroit, cela se voit. Un léger sourire se dessina. Vous passez beaucoup de temps ici ?  

Elle n’avait pas pu s’en empêcher, questionner les gens était devenu une habitude naturelle pour Moïra et quelques mois à l’arrêt n’avait fait qu'exacerber son envie de retourner sur le terrain pour tout oublier et tourner la page. Elle n’était cependant pas là pour cela, l’endroit était particulier et si elle s’arrêtait tout de suite, elle pourrait peut-être encore profiter un peu des livres. Si jusqu’à maintenant elle avait paru renfermée et froide, elle laissa sa bonne humeur illuminer son visage et ajouta :

- Je pourrais passer tout mon temps à chercher des objets anciens personnellement. En tout cas, ce livre n’a pas l’air d’un...policier comme vous dites. C’est pas un genre bizarre ? Je veux dire, quel intérêt d’écrire sur des crimes ? Il n’y a rien de beau là-dedans. Vous aimez ce genre vous ?  

Moïra n’avait pas envie de s’épancher sur son travail et voilà que la seule personne à qui elle parlait en faisait allusion sans le savoir. Qui plus est, elle avait du mal à ne pas s’interroger sur lui et involontairement, elle avait à nouveau terminé sur une question. C’était idiot de vouloir se corriger, après tout, elle était simplement venue pour lire. Il était un ermite et elle un protecteur a qui on avait enlevé trop longtemps sa mission, voilà à quoi elle devait s'en tenir. Pas besoin d'inspecter chaque personne qu'elle croisait. Elle était venue ici pour découvrir des trésors et cela lui suffisait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Dim 20 Déc - 2:23

Je souris de nouveau à entendre sa première question. Je lui tourne le dos et lui montre le labyrinthe d’étagère.

-Ici c’est mon monde, mon pays, mon havre de paix. Je n’aspire qu’à la lecture et la tranquilité, tout ce que m’apporte ce lieu. J’y vis, j’y mange, j’y pense et j’y étudie. J’ai rejeté le monde extérieur dont je ne veux point et j’ai donc créé mon propre monde dans lequel j’y trouve tout ce que je souhaite. Oui, j’y passe beaucoup de temps… Je ne prend que trois heures par semaines pour aller à l’extérieur et acheter ce dont j’ai besoin pour vivre. Le reste je le trouve ici.

Je me tourne de nouveau vers cette blonde. Elle a de nouvelles questions et tant mieux, j’aime bavarder avec les gens sur les livres. Cela prouve leurs qualités et leur bon goût. Elle aussi elle aime chercher des choses sur l’ancien monde ? Elle a bien raison ! L’ancien monde était un pur paradis. Le jardin d’Eden et maintenant nous entendons les trompettes de l’appocalypse. La fin du monde, Ragnarok , voilà ce qu’est l’extérieur de cet étage. La polution et la décadence humaine… Tsss, insuportable et immonde à voir et entendre. Je me décide enfin à lui répondre.

-Beau ? Depuis quand un livre a besoin d’écrire sur le beau pour être bon ? Les auteurs de l’ancien monde avait une politique fascinante : écrire sur n’importe quel sujet, peut importe la vague de pensée du moment. La liberté était écrite sur chaque bout de papier, chaque personne écrivait ce qu’il souhaitait et cela aurait dû rester ainsi…

Je soupire, légèrement triste sur ce qu’est devenu l’humanité… J’en suis presque dégouté de faire parti de cette époque.

-Pour en revenir sur vos question… J’aime tous les genres. Policier, horreur, thriller, fantasy, conte, essai scientifiques, thèses philosophiques… Tant que je peux lire, je lis de tout. Ensuite l’intérêt d’écrire sur des crimes n’est pas de décrire les crimes, non. Le but est de faire monter un mystère, développer une enquete, montrer des suspects du doigts, essayer de faire deviner au lecteur qui est le meurtrier. Permettre au lecteur de devenir, l’espace de quelques heures, un inspecteur chevronné se battant pour trouver une vérité… En fait c’est comme tout livre : le but est de faire ressentir des choses. Ecrire un livre, c’est se dévoiler, accepter d’être mis à nu et d’être observer par ceux qui lisent. Car en écrivant un livre, on y dépose lentement son âme tout en épuisant son corps. On laisse une trace de notre passage sur un monde qui ne veut peut être pas de nous… Ecrire un livre est un combat que l’auteur doit mener seul. Un combat contre soit même et l’acceptation de devenir la cible du monde entier.

Je reprend mon souffle et observe mon monde. Tous ces livres que j’ai étudié durant des mois… Je les connait quasiment par cœur, s’en est terrifiant. Je me reconcentre sur ma vis-à-vis.

-Désolé… Je me suis encore emballé. Veuillez m’excuser… Puis-je connaitre votre nom ?

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Sam 23 Jan - 11:58

HS:
 

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
LSes réponses laissèrent Moïra perplexe, elle avait du mal à croire qu’un tel personnage pouvait encore exister dans leur monde. Comment pouvait-il rester aussi détaché de la civilisation qui ne cessait d’évoluer à l’extérieur. Était-il un de ceux effrayés par ce qu’il ne pouvait pas comprendre ? Elle en doutait, c’était quelque chose d’autre qui devait le pousser à rester ici. Moïra laissa son regard balayer la salle qui était remplie de livres ayant chacun leur épaisseur et couverture bien distincte. Ce simple trésor était peut-être inestimable, mais pour elle, c’était inimaginable de passer des journées durant avec le passé. Elle avait besoin d’avancer et de se sentir vivante.

Moïra écoutait silencieusement le bibliothécaire même si elle n’était pas d’accord avec lui. Elle retrouva sa place sur le fauteuil et remit ses jambes au-dessus de l’accoudoir alors que Tajic marquait une pause. Elle avait envie de se mettre à l’aise, cette petite conversation lui plaisait même si elle pouvait paraître insensible à la passion de l’ermite. Elle reste même un instant silencieuse lorsqu’il termine en lui demandant son nom. Elle devrait se lever pour se présenter convenablement, mais Moïra ne bouge pas et feuillette même l’ouvrage avant de plonger ses yeux azur dans ceux de Tajic et de lui répondre amicalement :

- Sasaki Moïra. On peut peut-être se tutoyer ? J’avoue avoir du mal à comprendre comment certaines personnes pouvaient être attirées par ce genre de littérature. La vie est suffisamment cruelle, les histoires sont là pour la sublimer selon moi, lui donner ce côté beau et mystérieux qui a toujours plus aux hommes et qui leur permet de croire qu’ils peuvent tout vaincre. Quant au fait qu’un écrivain y laisse son âme, je ne suis pas sûre que cela s’applique encore aujourd’hui.  

Elle s’était redressée et mieux assise sur ses dernières paroles, comme pour leur donner plus d’importance. Son livre posé sur ses genoux, le protecteur n’avait plus vraiment envie de lire, le bibliothécaire lui apparaissait plus intéressant en cet instant. Sa vision du monde semblait très lointaine de la sienne, mais jamais la jeune femme n’avait été fermée d’esprit. Son cousin avait beau lui dire que c’était une traîtresse à son espèce, pour elle, elle la sauvait. Elle se demandait quel pouvait être l’avis de Tajic sur la BS, mais elle préféra taire sa question. L’Américaine n’avait pas envie qu’il suspecte qu’elle en fasse partie.

Son esprit divagua et une autre question lui vient. Cependant, elle hésite un instant, se demandant si cet endroit était réellement coupé du monde extérieur. Avec la surveillance intensive du gouvernement, il était dur de passer sous le radar, mais pas impossible et cela ne l’avait jamais empêché d’être honnête. Elle s’adressa à lui sans retenu comme elle aurait pu le faire auprès d’un ami :

- J’imagine les trésors qui se trouvent ici. J’aimerais beaucoup voir vos plus belles et plus rares antiquités, si c’est possible ?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Dim 24 Jan - 3:52

HS:
 

Je regarde la dénommée Moïra, puisque c’est son nom, parler. Elle ne tient pas en place vue qu’elle change de position entre deux phrases. Laissons là déblatérer les mots qu’elle désire livrer, laissons-lui son point de vue avant de démontrer le nôtre. Elle ne croit pas à nos idées, cela je puis le comprendre. Elle est une enfant du Nouveau Monde et moi un simple admirateur de l’Ancien.

Cela est bien l’une des raisons pour lesquelles je veux rester seul. Le Nouveau Monde ne m’aime pas et je lui rends bien. Aujourd’hui, il est sale, cruel, répugnant et débordant de bonnes intentions qui cachent juste la source de leur égoïsme. Nous ne pouvons pas marcher sans être surveillés, nous ne pouvons pas parler sans risquer la prison ou la mort. Pire que tout, la jalousie ou la haine est le moteur d’une destruction inutile, envers nous les Êtres Spéciaux. Je me rappelle ce livre historique sur la Seconde Guerre mondiale de l’Ancien Monde… Un fou avait pris la tête d’un pays et a décidé d’exterminer les gens qu’il jugeait inapte. Je soupire alors que la seule chose qui me vient à l’esprit est l’idiotie de notre dirigeant actuel… Il n’a rien appris de ses prédécesseurs et n’a pas dû lire ou comprendre l’histoire… Ce genre de gouvernement est menacé de destructions et finit toujours par tomber.

Je me concentre de nouveau sur Moïra et la vois qui semble attendre ma réponse à sa question… Elle veut consulter les plus belles et les plus rares pièces de ma collection ? Je ne peux retenir un léger rire accompagné d’un doux sourire. Je ne veux pas me moquer d’elle, mais son courage m’impressionne. Doucement, je me penche en avant, posant mes avant-bras sur les cuisses et croissant mes dix doigts tout en la fixant intensément.

-Très chère Moïra… Tu demandes le tutoiement, mais tu continues à me vouvoyer ? Soit tu débordes de politesse, soit tu aimes te contredire. Concernant ta question… Il m’est impossible de te montrer ces pièces. Premièrement car certaines sont… Spéciales, d’autres fragiles et encore d’autres en cours de restauration. Il va sans dire que beaucoup sont de dangereuses pièces entre de mauvaises mains. Si tu souhaites un jour les voir, il faudra bien plus que te montrer intéressée par deux ou trois livres… Il faudra me convaincre que je puisse te faire confiance. Ce qui est extrêmement compliqué.

Reprenant un air moins sérieux, j’étends mes bras sur le dossier de mon fauteuil et croise ma jambe droite sur ma cuisse gauche.

-Quant au fait qu’aujourd’hui, un écrivain ne laisse plus son âme dans ses écrits, cela est vrai. Car comme vous l’avez dit la vie est différente aujourd’hui, les gens ont peur et ne laissent plus leur véritable pensée s’exprimer. Ils ne suivent plus leur envie, mais les envies de notre bon Empereur… Enfin… Devrais-je plutôt dire le vôtre.


Je reprends mon sourire amusé, me demandant comment la jeune Moïra réagirait.

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Lun 8 Fév - 7:23

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
Un regard un peu amusé, elle ne cherche pas à le contredire. Pourtant, elle n’a pas apprécié qu’il pense qu’elle était du genre à se contredire. Alors qu’il finit de décliner gentiment sa demande, il semble revenir sur un commentaire que l’Américaine avait déjà oublié. Cet énergumène était vraiment à part, toutes ses paroles semblaient ne pouvoir concerner que les livres. Moïra se retient d’afficher un sourire amusé par lui, il est charmant, mais étrange et elle n’a pas envie qu’il prenne mal ce qu’elle s’apprête à dire.

- Je ne te vouvoyais pas. Je pensais juste que cette collection était avant tout à la bibliothèque. Je me doute bien qu’il faille une autorisation pour pouvoir y accéder. Je ne pensais juste pas que cela dépendait de toi.  

Elle se demanda si cet endroit était vraiment ce qu’il prétendait être. Depuis qu’elle était montée ici, elle n’avait vu personne. Il n’y avait qu’elle et le bibliothécaire. Certes, ce genre d’ouvrages ne devait pas intéresser grand monde, mais tout de même. L’homme semblait passer beaucoup de temps seul ici. Moïra se souvient de la pression qu’elle avait dû exercer pour arriver à convaincre la conservatrice que sa présence ne gênerait personne. Elle avait même précisément dit “que c’était comme si elle n’était jamais venue”.

Et si ? Non ! Ce serait trop osé et la situation risquerait de devenir gênante. Peut-être qu’elle se faisait simplement une scène toute seule. Pourtant, elle avait envie de poser cette question, tant pis s’il lui rigolait au nez en lui prêtant une trop grande imagination. Tout de même, une telle collection était suspecte quand on connaissait l'obsession du gouvernement à tout numériser. Sous cette forme, l’information était bien à traiter. Quel intérêt à conserver autant de ces livres, d’ailleurs la plupart semblaient n’être que des récits d’aventures.

Moïra avait l’habitude de poser des questions indiscrètes, elle savait prendre le ton juste pour s’exprimer avec douceur et inspirer de la confiance. Ses boucles d’or et son minois avaient toujours inspiré cette image à ceux qu’elle rencontrait et elle avait su en faire un atout lors de ses missions pour la Brigade Spéciale. Elle lui demanda alors naturellement :

- Est-ce que cet étage appartient bel et bien à la bibliothèque ? J’espère que je ne t’ai pas dérangé dans ton antre, je pensais que c’était une zone accessible au grand public.  

Elle évita de trop insister avec son regard, elle ne le regarda dans les yeux que quelques secondes pour reporter son attention sur le livre. Profiter une dernière fois de cette sensation de tourner les pages, instinctivement ses lèvres esquivèrent un sourire lorsqu’elle s’amusa une fois de plus à caresser la tranche du livre pour qu’il dégage cette odeur si caractéristique du papier vieux de plusieurs siècles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Jeu 11 Fév - 2:13

Elle pose des questions… Bien choisi. Il est vrai que les rares personnes à pouvoir entrer ici son triés et surveillés. Il est plus qu’improbable qu’une inconnue ait obtenue l’autorisation de la directrice pour monter… Ou alors elle lui inspire confiance. Oui c’est probable. Bien, alors nous allons peser nos mots et parler en douceur.

-Tout cela appartient à la bibliothèque et à moi. Je suis un associé de la directrice, c’est pour cela que j’ai mon mot à dire sur tout ce qui touche à cet étage.

Je souris encore une fois légèrement, restant calme, après tout la directrice avait fait passer le mot qui m’aurait fait virer si je n’acceptais pas cette jeune blonde. C’est qu’elle doit avoir ses raisons.

-Je ne me suis pas présenté correctement. Tajic Virlimo, gardien du deuxième étage de la bibliothèque. Et pour te répondre… Cette zone n’est pas entièrement accessible au grand public. Un premier tri est fait pour savoir qui peut monter et j’ai l’entière liberté de pousser à la porte les gens qui y sont déjà présent.

Je me caresse lentement la barbichette avant de croiser mes doigts devant mon menton, comme si je la jugeait. Pas d’inquiétude, je ne vire qu’exceptionnellement les gens qui viennent à cet étage mais… J’aime jouer mon rôle de méchant empli de pouvoir.

-Ainsi je te conseille de faire attention avec tes questions. Bien sûr tu as parfaitement le droit d’en poser et j’irais jusqu’à dire que converser avec toi est agréable, mais je ne souhaite que te prévenir. Beaucoup ont cru pouvoir abuser de la chance qu’il leur avait été offerte, malheureusement ils ont vite perdu leurs illusions.

Je me permets de la fixer longuement, essayant de la jauger, même si pour moi les gens de l’extérieur se valent tous. Bouffis d’orgueil, de mauvaise foi, persuadés d’avoir raison contre le bon goût que je représente… Tsss, ils mériteraient de vivre reclus dans leur monde si étroit et me laisser explorer le monde si vaste de la littérature et de l’imagination.

-Nous avons tous nos secrets, cet étage en particulier. Mais pour les découvrir il te faudra plus qu’une agréable conversation avec moi, Moïra. Tu as gagné ton droit de rentrer ici, mais maintenant je suis seul juge de ton droit à rester ici.

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra Sasaki

avatar


♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Protecteur

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Ven 15 Avr - 8:48

 

Une discussion autour des livres

le 03.08.2163 avec Tajic Virlimo
Moïra soutient son regard alors qu'il laisse planer une légère menace, elle ne doute pas un instant qu'il puisse l'empêcher de revenir un jour, mais le redoute-t-elle, très certainement pas. Avoir pu feuilleter quelques pages lui suffit amplement, mise à part sa voiture, elle ne possède aucune relique, elle ne fait que les rechercher pour les observer. Elle marque cependant une légère surprise lorsqu'il insista, avait-elle était si indiscrète, il est vrai qu'elle pouvait vite laisser son instant de protecteur reprendre le dessus, surtout en cet instant. Même si elle était ici pour justement profiter une dernière fois d'être une simple citoyenne sans véritables responsabilités, il lui était difficile de ne pas penser à son rendez-vous pour récupérer sa fonction.

Son regard se fait de plus en plus insistant, cela commence à l'agacer et cela se voit, elle s'enfonce dans le fauteuil et rouvre le livre devant elle. Elle avait tout à coup l'impression qu'elle se retrouvait bien plus devant un gardien qu'un bibliothécaire. Moïra n'appréciait vraiment pas le ton qu'il prenait avec elle, cet homme ne devait avoir jamais rien partagé avec personne. Elle hésita un instant à poser le livre pour lui tourner le dos, elle n'avait pas envie de se retrouver dans un endroit où chacun de ses gestes seraient jugés, elle était justement venue ici pour se décontracter et ne pas penser à la sentence de son boss. Pour qui se prenait-il celui-ci, tout le monde s'en fout de toute ces vieilleries et il se prend pour le souverain d'un royaume oublié.

Moïra n'a pas envie de créer de problèmes, sûrement pas aujourd'hui qui plus est. Ainsi, elle retient sa colère de se retrouver ainsi face à ce juge. Le protecteur relativise et lui répond avec un sourire feint.

- Qu'il en soit ainsi.  

C'était sec et elle a presque envie de simplement se réfugier dans le livre qu'elle a, mais elle doute qu'il accepte sa présence si elle se met à l'ignorer. A-t-elle seulement envie de se lancer dans son jeu, elle n'avait aucune intention d'obtenir un passe droit ou au contraire un refus définitif d'entrer dans cet endroit. Tout ce qu'elle voulait, c'était quelques heures au milieu de livres, une envie soudaine qui ne risquait plus de se reproduire désormais. Après tout, il n'a parlé que des secrets, si elle s'arrête là en se plongeant dans sa lecture, peut-être la laissera-t-il tranquille, mais tout de même, sa curiosité est piquée à vif.

Elle tourne une page, mais ses lèvres se descellent et elle ajoute d'une voix toujours un peu dure.

- Et qu'est-ce qu'il faut faire pour avoir accès à ces secrets ?  

Moïra ne peut s'empêcher d'à son tour faire passer doucement un message. Sa voix est maintenant plus malicieuse, tout comme son sourire. Finalement, elle a décidé qu'elle n'avait rien à perdre, elle a bien l'intention de continuer avec ses questions et réponses bien choisies. Elle respecte son attachement à cet endroit, mais elle est persuadée qu'il s'agit de plus et elle veut lui montrer qu'elle aussi peut deviner ses intentions.

- Enfin, ce que je veux dire surtout, c'est qu'est-ce qu'ils ont de si particulier ces documents pour que leur accès se limite à ton autorisation ? Virlimo, tu sembles très protecteur avec cet endroit. On dirait bien plus que c'est ton trésor ici et non celui de la municipalité...
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tajic Virlimo

avatar

PM : 5

♠ Identité de votre personnage
Race: Kimyōna C
Age: 25 ans
Métier: Bibliothécaire et écrivain peu connu

MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   Mar 10 Mai - 4:13

Je ris doucement sous cape. Voilà bien une réflexion comme il y en a tant d’autre. Ces gens qui se croient tout permis, que la technologie est ce qu’il y a de mieux alors que tout nous viens du passé. Le passé… Ce glorieux et magnifique passé. Un passé de liberté, de compréhension et de bonheur pour tous. De la discrimination ? Oui, il y en avait, comme il y en aura toujours, mais elle était plus discrète, plus soft. Je me remet à fixer la blonde en souriant d’un air malicieux. Elle veut connaitre les secrets de ce lieu mais elle ne comprends pas à quel point il est exceptionnel.

-Ce trésor comme tu l’appelles, est plus que ça. Ici est un lieu exceptionnel, un lieu unique que tu ne semble pas bien comprendre. Des livres de papier, à la disponibilité de tous. Des œuvres de grands auteurs en édition du 20ème et 21ème siècles. Ne te rend-tu pas compte de la beauté et de la fragilité de ces magnifiques choses fragiles ? A notre époque, le soleil a augmenté en intensité, le papier est devenue une nouvelle ressource, plus plastifiée, plus protégée. Puis est venue l’hologramme qui a détruit ce plaisir que nous avions de tourner les pages, de tenir un livre comme celui que tu tiens dans tes mains.

Je me lève et tends les bras pour montrer les étagères qui nous entourent. Je peux presque entendre les voix des personnages de fictions qui m’acclament, mes amis, mes seuls vrais amis.

-As-tu déjà vu la France, Moïra ? La France… Au 21ème siècle c’était un pays merveilleux. L’Ardèche, une région magique. La nature sauvage et brute, encore marquée par sa terrible histoire de bête. Aujourd’hui elle n’est plus qu’un trou d’eau où se battent deux mottes de terres. Si je te raconte ça c’est pour une raison : Le monde change, le monde évolue, mais les écrits témoignent du passé, les écrits restent à jamais. Ce que tu prend pour des simples livres, de simples aides pour passer le temps… Sont bien plus que ça. Ce sont des témoignage de notre passé à tous, de notre présent pour les générations futures. Mais le monde a changé en un lieu inapte pour leur conservation. Aussi c’est pour cela que ce lieu existe, pour les protéger.

Je regarde de nouveau la jeune femme, j’ai dû m’emballer car ma voix est vibrante d’émotions, je me sens comme un guide face à la foule de ses fidèles. Je dois me calmer et je reprends de nouveau d’une voix plus calme.

-Pour accéder à ses secrets, il faut me prouver que je peux te faire confiance. Le passé est une chose importante, mais bien souvent les dirigeants aiment l’arranger comme ils le souhaitent. Ainsi certains écrits s’en vont sans que jamais personne ne parviennent à les retrouver…

Je souris, mais j’en ai certainement trop dit. Elle risque de se méfier ou alors de fouiner… Je me suis sûrement trop emballer… En cas de besoin, j’ai toujours un atout en main.

_________________
Je parle en Japonais (#0033ff) et Français (#cc0000)

Ce que je suis et Ce que je deviens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une discussion autour des livres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une discussion autour des livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discussion autour d'une pinte [Iris]
» Discussion autour d'un feu
» Discussion autour d'une tasse de café (PV : Akira, Lop)
» Discussion autour de la confrontation
» Discussion autour de Final Fantasy + Sondage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG :: Gaikoku Kin'dai  ::  :: Le Centre Ville :: La Bibliothèque-