Partagez | 
 

 Les secrets des égouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Metsuki
Je dessine ta destinée

avatar

PM : 0

MessageSujet: Les secrets des égouts   Sam 17 Aoû - 5:11





Les secrets des égouts
Les affiliationsFAQLe Centre 1.0


Contact


Staff
MoïraYuna


La naissance des réfugiés...
Il a y de cela quelques années, dans la ville de Suta, une opération de la Brigade Spéciale visant à remplir le Centre d'Isolement situé plus au nord, se déroula dans le chaos le plus total. Des familles furent séparées, les opposants politiques furent arrêtés, plusieurs quartiers furent "épurés" de ceux que le gouvernement veut voir disparaître... Cet événement a marqué bien des mémoires mais rares sont ceux qui se risquent à aborder le sujet en public. Dans certains quartiers de Suta, des Kimyōna de rang X s'étaient regroupés pour vivre jusqu'à ce que les forces armées interviennent. Une grande majorité fut arrêtée, la Brigade n'avait qu'à enfoncer porte sur porte pour débusquer leurs cibles, tout se passa très rapidement. Cependant quelques uns de ces Kimyōna ont réussi à échapper à leur sort en se réfugiant dans les égouts... Seuls quelques Protecteurs les suivirent mais ils se perdirent très vite... Pour ne pas avoir à en subir les conséquences, ils ne firent pas mention de la douzaine de personne encore cachée dans les eaux néfastes dans leur rapport... C'est ainsi qu'une petite communauté naquit au sein de ce lieu sordide, mais sûr...


Le rôle des Indignés
Après leur fuite, certains Kimyōna se risquèrent à la surface pour récupérer des vivres et du matériel mais la présence des gardes leur compliquait la tâche. En effet, ils continuent toujours de patrouiller dans les environs de manière assez régulière afin de vérifier qu'aucun autre Kimyōna indésirable ne s'installe dans les quartiers délabrés. En sortant des égouts, les réfugiés s'exposaient à de gros risques pour récupérer ce dont ils avaient besoin. C'est seulement le jour où un des membres du groupe remonta le réseau des égouts jusqu'à une autre sortie que cela changea... Cette personne trouva l'aide des Indignés. Ils acceptèrent de les aider, heureux de faire quelque chose de concret et loin d'imaginer la grandeur que ce projet prendrait ! Touchés par la détresse de leurs protégés, ils apportèrent discrètement de la nourriture en passant par une autre plaque un peu à l'extérieur de la ville, ainsi que des matériaux de récupération pour leur construire des abris provisoires, le temps de trouver une autre cachette mais petit à petit, c'est une véritable ville qui se développa...

Des cabanes de tôles de fer, de carton, de tissus et de bois s'érigèrent, des barrages furent construits pour empêcher les eaux nauséabondes d'atteindre les réfugiés... Puisque de nombreux quartiers avaient été vidés de leurs habitants, le rejet des eaux usées était beaucoup moins intense, ce qui permettait à ces dernières de s'écouler uniquement dans le canal principal. Les Indignés aidèrent à désinfecter un minimum les zones qu'ils barraient et chassèrent la vermine afin de limiter les maladies, construisant au passage d'autres abris... Les égouts se peuplèrent ainsi d'autres Kimyōna venant de l'extérieur et demandant de l'aide aux Indignés. Aujourd'hui, ils sont plusieurs centaines à vivre sous terre, certains sont là depuis tellement longtemps qu'ils ne sentent plus les odeurs et trouvent un certain confort à leur cachette. Leurs alliés amènent toujours nourriture, eau potable, armes, couvertures, médicaments, matériaux, objets de distraction, émetteurs radio... En effet, le bidonville est équipé d'un système de relais entre les réfugiés et les responsables des Indignés, moyen efficace de transmettre des informations.

Les problèmes majeurs sont l'hygiène et la faible luminosité qui sont les causes de maladies. Plusieurs système de récupération d'eau de pluie on été installés en perçant des petits trous sous le sol, ce qui ne choque pas vu que l'extérieur car les quartiers sont en ruine et ce qui permet aux habitants de se laver de temps en temps mais c'est loin d'être suffisant pour régler les problèmes de salubrité. Malgré cela, des Kimyōna continuent d'arriver dans ce refuge, à la recherche d'aide, de soutien, de sécurité et de chaleur humaine...


Un passage vers le Centre d'Isolement 1.0
Le Centre d'Isolement 1.0 possède une faille... Une petite plaque d'égout, cachée dans un coin sombre, qu'un ouvrier a négligé de sceller, peut-être volontairement... Emprunter ce passage et marcher de très longues heures mène tout droit à la ville souterraine. Ces égouts sont des vestiges de l'Ancien Monde, où des villes recouvraient la surface sans interruption, comme les souterrains interminables en dessous d'elles... Un jour, un homme a réussi à fuir le Centre de cette manière mais lorsqu'il trouva les réfugiés, ceux-ci comprirent très vite que s'il ne retournait pas en détention, les gardes remarqueraient son absence, finiraient par trouver la faille, ainsi que le bidonville... Après de longues discussions, l'homme accepta de retourner au Centre avant le couvre feu, armé d'un cadenas. Sur conseil des Indignés, il verrouilla la plaque d'égout pour diverses raisons :
- Grâce à cela, il peut contrôler l'accès aux sous sol et empêcher que tout le monde ne prenne la fuite par ce passage, ce qui garantissait la sécurité de la ville souterraine. Il ne parla de cela qu'à quelques personnes de confiance, les autorisant lui et eux à s'évader quelques heures de temps en temps.
- Ensuite, il devint un membre très important au village : c'est lui qui réceptionne les vivres, les outils, le matériel que lui envoient les Indignés et les distribue équitablement et discrètement aux détenus. Personne ne pose de questions sur la provenance des objets qu'il possède, se contentant de profiter du maigre confort gagné...
- Cependant l'argument qui le dissuada réellement de prendre la fuite, laissant la ville souterraine à la merci des gardes, c'est le possible démantèlement du Centre par les Insurgés. Suta n'est pas si loin de Tokyo, où cette organisation a établi son QG. L'homme a préféré devenir le gardien de la seule chance de libérer tous ces pauvres reclus, gardien du seul passage permettant d'entrer dans la zone sans y être autorisé... Seul le manque d'effectif empêche les Insurgés d'agir mais ce qu'est plus qu'une question de temps...



© Halloween




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les secrets des égouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les égouts d'Osgiliath
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG :: Gaikoku Kin'dai  ::  :: Il était une fois :: L'Univers-